Politique Fiction - Dérapage contrôlé à l'extrême

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Républicains Politique Fiction - Dérapage contrôlé à l'extrême

Message par Calculette le Ven 6 Juil - 21:40

Je me risque sans filet, sur le fil d' une anticipation concernant la future physionomie politique de la France. Sous l'effet des crises que nous traversons, les partis ont tous dérapé vers les extrêmes... Contrôle :


GAUCHE
C'est un fait avéré par les mesures du nouveau gouvernement de François Hollande, l'idéologie socialiste a irrémédiablement glissé vers le dogmatisme de l'extrême gauche FG-EELV et la France avec !
Conséquence de ce dérapage et des désillusions des électeurs confrontés aux réalités économiques et sociales, une phase d'instabilité politique se profile à l'horizon de la rentrée de septembre.

Donnés au centre, Bayrou et son Modem oscillaient entre rationalisme de droite et utopie de gauche au point d'adopter des valeurs socialistes . Ce qui reste de ce centre pourrait être considéré comme l’ersatz du "socialisme traditionnel" ou du radical-socialisme (la "Gauche Cassoulet")

CENTRE
Nicolas Sarkozy était seul capable de réconcilier la nation autour de l'Humanisme et du réalisme pragmatique. Il incarnait un vrai Centre, une vraie force d'union autour d'un grand projet de rétablissement d'une France ballottée par les crises mais fidèle à son Histoire.

Toutes les tendances abritées au sein de l'UMP étaient cimentées par la personnalité charismatique de Nicolas Sarkozy. Sa pseudo "droitisation" n'a été qu'un concept ravageur créé de toutes pièces par l'opposition pendant la campagne présidentielle.
Dans l'air, un nouveau "Parti Sarkozyste". S'il est créé, comme je le souhaite, autour de Nicolas Sarkozy par Brice Hortefeux par exemple, on peut espérer que chaque courant de l'UMP intègre ce nouveau parti ou alors se répartisse à sa droite, se rapprochant plus ou moins de Marine Le Pen.

DROITE
Le Front national dédiabolisé grâce à Marine Le Pen se plaçait à la droite du centre.
Face à cette nouvelle génération des «marinistes» comme Maître Collard (qui n'adhère même pas au FN), Jean-Marie Le Pen taxait sa fille de «petite-bourgeoise» dans sa récente déclaration au quotidien britannique The Times.
Jean-Marie le Pen est allé jusqu'à regretter que "les courageux militants au crane rasé" aient été mis à l'écart de la "vague bleu marine" .
Provocation sincère du patriarche, ou bien stratégie du clan pour convaincre l'opinion publique que Marine n'a décidément plus rien à voir avec son père ?

Quoiqu'il en soit, la sortie du tribun frontiste renforce l'influence de la «vieille garde» du Front National et pourrait à terme déboucher sur la reformation d'une droite extrémiste comme chez nos voisins européens des pays ClubMed.

J'oubliais, si ce nouveau croquis de l'hémicycle vous agrée, merci de le partager !
Voici comme d'hab ... le joli bouton sur lequel il faut cliquer, à vot'bon cœur !

©Calculette pour revolte.exprimetoi.com
Boutons de partage en marge à gauche en haut. Merci ! 💙💐



Dernière édition par Calculette le Ven 24 Mai - 22:50, édité 13 fois

Calculette

Féminin LR
Nombre de messages : 4437

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Les Républicains Re: Politique Fiction - Dérapage contrôlé à l'extrême

Message par Yassence le Dim 29 Juil - 17:53

Cette idée pourrait être parfois crédible, sauf sur deux points :

1-Je ne crois pas que la gauche glissera vers l'extrême-gauche ou vers la "gauche de la gauche". Etant FDG moi-même, je vois à quel point mes camarades se plaignent tous les jours de la distance qui nous sépare du PS. On se sent "floutés", comme si on nous usurpait la gauche.
La France est encore un pays à majorité centre-droit dans la population (mais on y travaille à le changer :p !), et le PS n'a pu gagner qu'en envoyant leur type le plus au centre, donc par définition le moins à gauche. Et ça se voit, tous les jours Hollande nous fait des mesures "centre mou", pas à droite, mais surement pas à gauche non plus No . Et le pire, c'est que ça pourrait nous coûter les élections 2017, car les gens vont croire que "c'est ça la gauche" et donc auront encore moins envie de voter pour nous. Pour moi, le PS va encore plus tendre vers le centre.

2-Je ne crois pas à un retour de Nicolas Sarkozy, car il a déjà eu une longue carrière. Moi je pense que vous devrez compter sur quelqu'un d'autre, peut-être un "nouveau" pour recomposer une vraie droite Gaulliste. Nous avons besoin d'une opposition, sinon le débat ne peut pas avancer.
Et je préfère avoir une opposition avec qui on se frite sur des sujets économiques ou de budget, plutôt qu'une droite avec qui c'est la guerre "xénophobe ou pas xénophobe" comme on l'a parfois vu cette année. Et pour ça, malheureusement, Sarkozy a grillé sa carte en écoutant Buisson. Il serait intéressant qu'il revienne à l'image d'homme de libéralisme pragmatique et dynamique qui m'avait séduit il y a de longues années si jamais il veut revenir, mais surement pas se réincarner en "candidat des franchouillards beauf xénophobes" pour tenter de piquer l'électorat de MLP.

Yassence
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les Républicains Re: Politique Fiction - Dérapage contrôlé à l'extrême

Message par Calculette le Dim 29 Juil - 18:13

Yassence a écrit:
Et je préfère avoir une opposition avec qui on se frite sur des sujets économiques ou de budget, plutôt qu'une droite avec qui c'est la guerre "xénophobe ou pas xénophobe" comme on l'a parfois vu cette année. Et pour ça, malheureusement, Sarkozy a grillé sa carte en écoutant Buisson. Il serait intéressant qu'il revienne à l'image d'homme de libéralisme pragmatique et dynamique qui m'avait séduit il y a de longues années si jamais il veut revenir, mais surement pas se réincarner en "candidat des franchouillards beauf xénophobes" pour tenter de piquer l'électorat de MLP.

Nous en avons déjà parlé Yassence,
nous avons un problème de vocabulaire par exemple concernant les musulmans et les islamistes : pour toi ces mots désignent les mêmes personnes Alors que pour nous sarkozystes il est clair qu'il y a une différence fondamentales entre les musulmans qui pratiquent leur foi en respectant notre laïcité républicaine et les islamistes qui sont intégristes et imposent des pratiques contraires à nos libertés et nos lois démocratiques.

Jamais l'UMP et encore moins Sarkozy n'a été "xénophobe ou pas xénophobe" Par contre ils ont assumé leurs responsabilités face aux abus sectaires d'où qu'ils viennent
dans le respect de nos valeurs humanistes et républicaines.

Pour finir les musulmans sont les premiers à pâtir des comportements outranciers et envahissants des islamistes

Calculette

Féminin LR
Nombre de messages : 4437

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Les Républicains Re: Politique Fiction - Dérapage contrôlé à l'extrême

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum