Sarkozy le "président des pauvres" et la politique suicidaire de Hollande

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sarkozy Sarkozy le "président des pauvres" et la politique suicidaire de Hollande

Message par Calculette le Lun 28 Mai - 12:01

Sarkozy "Président des pauvres" et  politique suicidaire de Hollande L'auteur de ce remarquable article, limpide et accessible aux néophytes, est Membre du Conseil d'analyse économique.
Cet article a été publié dans le FIGARO mais semble être passé un peu trop vite aux oubliettes.  Une fois n'est pas coutume, je le recopie en entier ici.



L'économiste Christian Saint-Etienne, titulaire de la chaire d'économie industrielle au Conservatoire national des arts et métiers*, mesure le prix de l'alourdissement annoncé de la fiscalité des entreprises.


-----------------------------------------

La France aborde un moment clé de son histoire, alors que la zone euro est en grande difficulté. La Grèce peut enclencher le 17 juin, lors de ses élections législatives qui auront lieu le même jour que le second tour des législatives
françaises, une crise d'une violence inouïe si une majorité ne se dégage pas en faveur des accords européens.  Ces derniers ont permis de réduire massivement la dette privée de la Grèce tout en lui assurant un financement public de long terme. Un non grec provoquerait la sortie de ce pays de la zone euro et enclencherait une crise systémique frappant tout le sud de l'Europe.

C'est dans ce contexte qu'il faut bien mesurer les effets du choc violent annoncé par le programme du nouveau président français en matière de fiscalité . M. Hollande s'est engagé à relever les impôts de 44,5 milliards afin de financer une hausse des dépenses publiques de 20 milliards d'euros et de réduire apparemment le déficit de 22,5 milliards d'euros.
Par ailleurs, il a annoncé l'annulation de la mesure de TVA sociale de février 2012 qui doit réduire les cotisations sociales des entreprises de 13 milliards d'euros.
Or, personne n'a commenté le contenu du plan fiscal annoncé. La hausse de 44,5 milliards d'euros se décompose en une hausse de 32,7 milliards d'euros des impôts frappant les entreprises et de 11,8 milliards des impôts sur les ménages les plus riches. Tout semble enfin rentrer dans l'ordre :
Les entreprises, qui apparemment regorgent de profits, et les riches vont enfin être punis tandis que ce vaste programme est censé bénéficier aux plus pauvres abandonnés par une République injuste.

C'est donc en pleine justice et pour servir les pauvres que les entreprises travaillant sur le territoire français vont être soumises au choc fiscal le plus violent qu'elles aient eu à subir depuis la Seconde Guerre mondiale: 32,7 milliards de hausses d'impôts et 13 milliards d'euros de hausses de cotisations sociales, soit 45,7 milliards d'euros de prélèvements supplémentaires ou 2,25 % du PIB. Mais il est plus précis de comparer cette somme à la valeur ajoutée de l'ensemble des entreprises, soit 1 230 milliards d'euros en 2011, et à leur excédent brut d'exploitation, soit 317 milliards d'euros en 2011. Le choc fiscal atteint 3,7 % de la valeur ajoutée des entreprises et surtout 14,4 % de leur excédent brut.

En 2011, les entreprises ont dû massivement s'endetter pour financer leurs investissements (à hauteur de 65 milliards d'euros pour les sociétés non financières). Au second semestre 2012 et en 2013, elles vont devoir réduire leurs investissements pour faire face à un énorme choc fiscal qui remettra en cause de nombreux projets et conduira beaucoup d'entreprises à ne pas remplacer les salariés partant à la retraite.

Le phénomène de non-remplacement des salariés partant à la retraite sera d'autant plus spectaculaire que le retour de la retraite à 60 ans va accélérer les départs. Dans un contexte de croissance économique européenne atone en 2012-2013, la forte ponction sur les entreprises pourrait entraîner une destruction d'emplois productifs comprise entre 200 000 et 300 000 emplois. Les premières victimes de ce choc fiscal seront les travailleurs en général et les travailleurs pauvres en particulier.

Comment en est-on arrivé à proposer un projet économique aussi suicidaire?

C'est que toutes les prémisses de ce projet sont fausses! La France a le budget de protection sociale non pas le plus faible mais le plus élevé de la planète avec un budget social de 32 points de PIB contre 25 points de PIB pour la moyenne des budgets sociaux des autres pays de la zone euro et 17 points de PIB pour la moyenne de l'OCDE.  Qui plus est, ce budget a augmenté sous Sarkozy en sorte qu'il a été, dans les faits, le «président des pauvres» le plus généreux de l'après-guerre!

Les entreprises françaises ne sont pas riches mais exsangues ! Quand on retire les 120 premières entreprises françaises des plus de trois millions d'entreprises opérant sur notre territoire, ces dernières ont des taux de marge sur chiffre d'affaires et de rendement sur capitaux investis moitié plus faible qu'en Allemagne!

Les classes politique et médiatique sont aveuglées par les profits que le CAC 40 réalise hors de France!
Si les revenus des ménages appartenant au 1 % supérieur des revenus ont augmenté depuis dix ans, ils l'ont fait deux fois moins que dans les autres pays développés. Surtout, les dix pour cent de ménages les plus pauvres ont vu leurs revenus augmenter plus fortement en France que dans tout autre pays développé au cours de cette période.
Tout ceci est cohérent avec l'ampleur inégalée de la redistribution sociale. La France ne doit pas relancer la consommation mais la production, comme en témoigne son énorme déficit commercial !

En frappant des entreprises exsangues, on prépare une Berezina de la production nationale! Qui plus est, le déficit public ne baissera pas mais augmentera! C'est la consommation qu'il faut taxer et la production qu'il faut détaxer !
Le fait que ni la droite ni le patronat ne soient capables de seulement énoncer des faits publics incontestables et parfaitement connus des organisations internationales traduit le niveau affligeant du leadership politique et économique de la France.
Mais ce sont le peuple et les «pauvres» qui pourraient regretter le plus amèrement les choix annoncés et pour lesquels ils ont voté sans les comprendre !






Dernière édition par Calculette le Mer 9 Nov - 2:01, édité 33 fois

Calculette

Féminin LR
Nombre de messages : 4437

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Sarkozy Re: Sarkozy le "président des pauvres" et la politique suicidaire de Hollande

Message par Calculette le Lun 28 Mai - 12:18

Merci de faire circuler cet article !

Avec Hollande et sa clique au pouvoir, nous allons vers une Europe du Sud pauvre face à une Europe du Nord vertueuse et qui s'en sort comme en témoignent les résultats actuels de l'Allemagne !

La FRANCE est en danger !
Pensons aux plus vulnérables...
Votons massivement contre la gauche aux Législatives !!

Calculette

Féminin LR
Nombre de messages : 4437

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Sarkozy Re: Sarkozy le "président des pauvres" et la politique suicidaire de Hollande

Message par mps le Lun 28 Mai - 19:48

[Tu es bien mignonne Calculette, mais ne te fais pas d'illusiuon.



L'électeur ne s'intéresse ni aux chiffres ni aux projections : il a intégré l'image d'une gauche soignant les gens aux petits oignons, et les protégeants des "riches", dont l'agressivité et la cupidité sont les principales caractéristiques.



Aucune évidence ne changera ce crédo, ce n'est pas la presse qui y contribuera (elle-même est tout aussi endoctrinée et stupide) et la France marche, drapeaux rouges en tête, vers le suicide des lémuriens.



Ce n'est pas par hasard que nos amis gauchistes n'ont que deux pays qu'ils adorent : l'Islande (parce qu'elle n'a pas payé ses dettes) et la Grèce, foutoir que l'on sait. Non, tout ce qui se ressemble s'assemble, et défendre ces pays aujourd'hui, c'est tenter de couvrir ses arrières pour le jour prochain où la situation sera la même en France ...



Et ces zozos s'imaginent que l'argent est illimité, et qu'il suffit d'en imprimer !!! Tu vois le niveau de la "démocratie", principe sacré qui consiste à croire que 1.000 types totalement désinformés ont raison contre 10 types qui connaissent bien les dossiers.



Pauvre Hexagone, et finalement pauvres de nous, les européens qui avons des partenaires aussi hurluberlus.

mps

Féminin LR
Nombre de messages : 204

Revenir en haut Aller en bas

Sarkozy Re: Sarkozy le "président des pauvres" et la politique suicidaire de Hollande

Message par Calculette le Lun 28 Mai - 19:53

Une fois qu'on a dit ça ma chère mps on fait quoi?

Je pense qu'il faut informer informer non stop ... il en restera toujours quelque chose !
De plus je me réjouis de voir l'affluence des lecteurs de cet article que perso, je trouve particulièrement bien fait
Merci à eux de leur visite sur MSDOS !

Je voudrais toucher des gens de gauche aussi pour qu'ils réfléchissent un peu à ce qui leur pend au nez comme à tous !



Calculette

Féminin LR
Nombre de messages : 4437

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Sarkozy Re: Sarkozy le "président des pauvres" et la politique suicidaire de Hollande

Message par mps le Lun 28 Mai - 21:43

Calculette, je pleure avec toi, mais il faut bien constater que les délires de "Moi-Président" ont été bien définis avant les élections, mais que cela n'a pas empêhé une bonne moitié des français de se ruer dans le piège, FN compris !



La seule parole réconfortante venait de notre Ministre des Finances qui, bien gentiment, avec une petite moue dubitative, formulait simplement "hum... il cause, mais il n'a aucune marge de manoeuvre" ...



En attendant, tout ce qui a un cerveau en France est paralysé de crainte légitime et n'investit plus, tandis que ls autres commencent à crier à la trahison pace qu'on n'a pas encore pendu les riches Wink



Constat du jour : mon mari vient de rentrer d'un colloque de haut niveau (privé) en Bulgarie. 17 pays représentés ... mais pas un français ! Comme il s'en étonnait, la réponse d'un hongrois : "bof, la France, vous savez, c'est fini" ...



Je crains que quand ses électeurs se rendront compte de la nullité du bonhomme, il ne soit trop tard.

mps

Féminin LR
Nombre de messages : 204

Revenir en haut Aller en bas

Sarkozy Re: Sarkozy le "président des pauvres" et la politique suicidaire de Hollande

Message par Calculette le Lun 28 Mai - 22:03

Merci pour ton témoignage qui confirme notre angoisse de voir la France abandonnée à Hollande

Là, on se mobilise pour les élections Législatives !

C'est le seul moyen de reprendre la main et surtout de faire barrage à ces fossoyeurs socialococos

Calculette

Féminin LR
Nombre de messages : 4437

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Sarkozy Re: Sarkozy le "président des pauvres" et la politique suicidaire de Hollande

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum