Manbij frontière turco-syrienne : une église primitive souterraine miraculeusement épargnée par Daesh

Répondre au sujet

Aller en bas

Christianisme Manbij frontière turco-syrienne : une église primitive souterraine miraculeusement épargnée par Daesh

Message par Calculette le Mer 9 Mai - 13:26


Manbij frontière turco-syrienne : une église primitive souterraine miraculeusement épargnée par Daesh


DAESH a occupé la ville de Manbij, dans le nord de la Syrie, pendant plus de deux ans sans se rendre compte de l'existence d'une ancienne porte sur un monticule de terre que ses troupes utilisaient comme dépotoir. L’État islamique ignorait qu’elle menait dans les profondeurs où sont conservées les ruines d'un ancien refuge chrétien, une église primitive remontant probablement aux premiers siècles du christianisme, sous l'empire romain.



Parmi les traces retrouvées, différentes versions de croix gravées sur les colonnes et les murs, et des écrits gravés dans la pierre, ce qui indique que c'était un endroit stratégique pour les chrétiens de l'époque. "Cet endroit est spécial, c'est là que les gardes pouvaient avertir la communauté de tout mouvement à l'extérieur qui pouvait fuir par un autre passage" a déclaré à Fox News Abdulwahab Sheko directeur des Recherche sur le site de Manbij.

L’ « église secrète» datant du IIIe ou IVe siècle après Jésus Christ, révèle qu '«il y avait une population chrétienne importante et qu'ils devaient cacher leurs activités», dit le professeur d'Histoire et d'Archéologie. Université du Sud-Est, John Wineland. "C'est peut-être une indication de la persécution dans l'Empire romain, ce qui était courant à l'époque", ajoute-t-il. Selon Wineland, les chrétiens "ont été persécutés, tout d'abord, sporadiquement par le gouvernement romain, puis plus systématiquement, ils vivaient secrètement, sous terre, pour éviter les problèmes".


Des  recherches dangereuses 

Sheko et son équipe ont commencé à nettoyer le site. A l'automne dernier ils ont eu besoin d'aide pour identifier les ustensiles et les restes humains découverts, et ont contacté des organisations internationales de recherches archéologiques. Mais les réponses sont jusqu'ici négatives "Il est trop dangereux d'envoyer des équipes d'archéologues dans cette partie d'un pays déchiré par la guerre".  

Manbij a la chance d'avoir échappé à l’État islamique. L'équipe était en train d'étudier le quartier quand les troupes djihadistes ont envahi la ville en 2014, mais Sheko a réussi à garder le secret jusqu'à ce que les forces démocratiques syriennes, avec le soutien armé américain, a chassé les islamistes en 2016. Cependant, la région reste pleine de mines et de pièges explosifs, et les travaux de nettoyage n'ont pas commencé avant la fin du mois d'août.



Un deuxième niveau à explorer

À l'intérieur, 11 marches mènent à une grotte qui s'ouvre sur une multitude de pièces, où des symboles chrétiens sont gravés sur les murs et les voûtes. Plus loin, dans le labyrinthe souterrain, il y a « un cimetière, probablement réservé au clergé de l'église, chaque tombe montre une sorte d'oreiller en pierre pour la tête », explique Sheko.

Le directeur des fouilles estime qu'il y a plus de ruines potentielles à explorer, bien que les bâtiments résidentiels sur la surface extérieure compliquent les fouilles. Manbij, située dans le nord-est du gouvernorat d'Alep, près de la frontière avec la Turquie et à 29 kilomètres à l'ouest de l'Euphrate, est considérée comme l'une des plus précieuses des anciennes municipalités syriennes.

Compte tenu de l'importance de la région au cours des siècles après la fondation du christianisme, les archéologues croient que plus de lieux liés à la religion chrétienne pourraient être déterrés dans les zones libérées de l'État islamique soi-disant.

Caclulette@LaMutine

Merci à @LeleCarpio qui m'a signalé cet article en l'espagnol de Protestant.digital (traduit par mes soins)

Les Forces qui étaient en présence sur le secteur



Wikipedia a écrit:Bataille de Manbij

Durant la guerre civile syrienne, Manbij devient l'un des premiers fiefs de l'État islamique en janvier 20144. La ville est un carrefour sur le principal axe de transit entre le reste des territoires contrôlés par le califat et la Turquie par lequel passent les recrues djihadistes et les fruits de divers trafics de financement pour Daech (pétrole de contrebande notamment), venant particulièrement du poste-frontière de Jerablus. Début juin 2016, les Forces démocratiques syriennes (FDS) lancent, en coordination avec la coalition internationale, une offensive pour reprendre la ville5. Après plus de deux mois de combats acharnés, les FDS prennent totalement le contrôle de Manbij après la fuite des derniers éléments djihadistes, le 12 août 20166.
Le 28 février 2017, Ankara annonce vouloir reprendre Manbij aux milices kurdes. Selon la chaîne d'information Al Jazeera il semblerait toutefois que les Etats-Unis et la Russie auraient persuadé la Turquie de ne pas entreprendre d'action militaire à Manbij, l'armée américaine se chargeant du contrôle de la ville7.
avatar
Calculette

Féminin LR
Nombre de messages : 4567

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum