Goncourt 2017 - La bonne fortune de la ministre

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Macron Goncourt 2017 - La bonne fortune de la ministre

Message par Calculette le Mar 7 Nov - 22:21


Goncourt 2017 - La bonne fortune de la ministre



Quelle chance, le Goncourt 2017 vient d’être attribué à «Actes Sud», maison d’édition de notre ministre de la Culture, pour «L’ordre du jour» d’Eric Vuillard. Si les millions d’euros de retombées du Prix Goncourt n’embarrassent pas Madame Françoise Nyssen dans sa fonction ministérielle, le hasard fait bien les choses...Quant à Emmanuel Macron, il choisit justement le jour du Goncourt, pour annoncer que Leïla Slimani, lauréate du prix en 2016 pour «Chanson douce», sera désormais sa représentante «personnelle» pour la francophonie...Décidément, quelle pub !


On se souvient de Fleur Pellerin, alors ministre de la Culture, qui ne connaissait pas Patrick Modiano, prix Nobel de littérature 2014 et accessoirement Goncourt 1978... On ne peut que se réjouir de savoir que désormais... on lit là-haut !

Mais revenons à notre charmante ministre actuelle. Son père Hubert Nyssen avec Christine Le Bœuf son épouse ont eu un jour l’idée de publier des livres étrangers à succès traduits en français. C’est ainsi que la maison d’édition «Actes Sud» naît en 1978. Très vite Françoise Nyssen et son mari Jean-Paul Capitani rejoignent l’aventure familiale. Gloire et fortune arrivent il y a 10 ans, avec la traduction de la trilogie «Millenium» de l’auteur suédois Stieg Larsson. Nommée ministre de la culture par Emmanuel Macron, Françoise confie la direction d’ «Actes Sud» à Jean-Paul, son époux.

Le Goncourt multiplie en moyenne par 9 les ventes de l'œuvre primée.
Combien rapporte un Goncourt à la maison d’édition, difficile de le savoir avec précision mais cela se chiffre en millions. En revanche, grâce à une étude parue en 2012 de GfK observatoire allemand de la consommation, on sait dans quelle proportion le prestigieux et très convoité bandeau rouge booste les ventes.

Plus de 600 000 € pour l’auteur des 160 pages
«La règle minimale des 10 % de droit d’auteur devrait rapporter à l’auteur plus de 600 000 € pour l’édition française» estime le magazine  [url=https://www.challenges.fr/media/prix-goncourt-attribue-a-eric-vuillard-jackpot-pour-actes-sud-et-francoise nyssen_511536]Challenges[/url].
A 16 € «L’ordre du jour» (13€ en format Kindel) on table là sur 375 000 exemplaires vendus, ce qui est vraiment un minimum, un Goncourt pouvant dépasser les 800 000 ventes. La nounou infanticide de Leïla Slimani est passé de 62.000 ventes à près de 500 000 après avoir été consacrée par les dix convives de Drouant...

Pour «Actes Sud» combien d’euros ? Six, huit, dix millions... plus encore ?
«Six à huit millions d’euros, c'est le chiffre d'affaires que génère l'obtention du Goncourt pour la maison d'édition du lauréat. Le prix permet de vendre en moyenne 300.000 à 400.000 exemplaires. Il faut ajouter les traductions, parce qu'un Goncourt s'exporte très bien, et la vente en format poche.» lisait-on fin 2013 sur BFM Business. En net, resterait environ 20 % des ventes pour «Actes Sud», soit 1 200 000 € (estimation basse)

Sans compter le cinéma ...
Les critiques élogieuses de la presse laissent imaginer que ces quelques 160 pages d’Eric Vuillard constituent le synopsis d’une future adaptation cinématographique. Or la vente des droits d'un livre au cinéma allait jusqu'à 1 million d'euros en 2010 pour un best-seller comme L'Empire des loups, de Jean-Christophe Grangé indiquait l’Express

En résumé, on comprend mieux cette «émotion particulière» twittée par Madame la ministre qui devrait, grâce à ce prix, encaisser pas moins de 2 millions d’euros net, au lieu de 200 000 € pour un bouquin au circuit commercial ordinaire.


Si Françoise Nyssen a gagné le gros lot, de notre côté nous l’avons échappée belle.[/b] En effet, la plus haute distinction va à un garçon et non  à Véronique Olmi pour Bakhita chez Albin Michel. Celle-ci arrive deuxième par 4 voix contre 6 pour Eric Vuillard.
Nous n’aurons pas à subir la nouvelle titraille dite inclusive qui pique les yeux, ces «un.e auteur.e couronné.e...» ou pire encore «l’écrivainE du Goncourt 2017 etc ...» ?

Calculette@LaMutine
Boutons de partage en marge à gauche en haut. Merci ! 💙💐
avatar
Calculette

Féminin LR
Nombre de messages : 4539

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum