Partagez
avatar
Calculette
Féminin LR
Nombre de messages : 4577
http://revolte.exprimetoi.com
23012017

Primaire Gauche - Benoît Hamon, le socialiste qui monte parce qu’il promet tout !
Par Eric Zemmour le  20 janvier 2017

Il est l’homme qui monte. Celui qui remplit les salles. Suscite l’enthousiasme sur les réseaux sociaux. Le Fillon de la primaire socialiste, se réjouit-on déjà dans son entourage.

Benoît Hamon a tout compris. Celui que Martine Aubry appelait "petit Ben" avec affection a bien grandi. Il a retenu les leçons de ses glorieux aînés. Il a fendu l’armure, comme avait dit Jospin. Et il nous étonne par sa démagogie, comme avait dit Chirac. Rien ne l’arrête ni ne le retient. Son "revenu universel" jongle avec les centaines de milliards d’euros, mais lui ne cille pas d’effroi. On se  demande parfois s’il n’est pas comme nos grands-parents qui mélangeaient les anciens francs et les nouveaux !

Mais Hamon n’en démord pas. Le travail est mort, les robots vont tout prendre ; il faut donc payer les gens à ne rien faire . Avec quel argent ? On trouvera. Les riches sont là pour ça. Et si cela ne suffit pas, la Banque centrale fabriquera les billets nécessaires.

Petit Ben a réponse à tout. A côté de lui, Arnaud Montebourg passe pour un père Fouettard lorsqu’il défend le travail et l’industrie comme socle de la richesse nationale. Évidemment, c’est moins "fun" que la multiplication magique des billets !

Hamon ne s’arrête pas en si bon chemin. Il condamne toute fermeture des frontières aux migrants. L’honneur de la  France, les valeurs, l’accueil, la tradition d’asile, la République … etc. On connaît la chanson.

Il tance, tel un prêtre du nouvel ordre moral, Manuel Valls qui a osé dire à Angela Merkel qu’elle avait eu tort d’ouvrir en grand ses bras aux migrants. Hamon ne met à son revenu universel aucune limite ni d’âge ni de nationalité. Et ne supprime par ailleurs aucune allocation déjà existante.
C’est open bar !

Il va faire un tabac à Alger ou à Bamako.

Il est déjà devenu l’idole des étudiants idéalistes et des banlieues où le chômage des jeunes est massif. Il a fait les gestes et dit les mots qu’il faut. Il a condamné Israël et exalté la  "juste lutte" des Palestiniens. Il a dénoncé le Syrien Assad qui combat Daech. Lorsque les caméras de France 2 ont découvert dans des cafés de  banlieue que les femmes y étaient persona non grata, il a aussitôt répliqué que le sexe féminin était de même interdit des bars ouvriers au XIXème siècle. Peu importe que ce soit un odieux mensonge, et que les ouvrières se rendaient dans les bars à l’époque de Maupassant ou de Zola, Hamon n’a cure de la vérité historique ; seule la vérité électorale l’intéresse.00:41:15

Hamon n’aime pas les ouvriers mais les chômeurs ; il est féministe lorsqu’il s’agit de défendre le mariage gay dans les bars du Marais ; il l’est  beaucoup moins dans les bars de Sevran, où les jeunes hommes lui expliquent « qu’on est ici comme au bled ».
Jusqu’où ne montera-t-il pas ?

source
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum