"Anonyme" M. Juppé ? Coucou, je suis là !

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Medias "Anonyme" M. Juppé ? Coucou, je suis là !

Message par djellil le Mer 23 Nov - 0:27

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le 14 novembre 2016, face caméra dans l’émission « Dimanche Politique » sur France 3, vous avez lancé plusieurs contre-vérités et avez martelé que votre amitié pour le Frère Musulman Tareq Oubrou était indéfectible. Feignant l'outrage, vous avez pris à témoin le journaliste et les téléspectateurs que vous étiez la victime expiatoire des réseaux sociaux : « Il est très difficile d'attaquer des anonymes parce que c'est courageux sur les réseaux sociaux... toutes ces attaques qui sont de la calomnie pure et simple sont généralement anonyme. »

Coucou, M. Alain Juppé, je suis là ! Mon identité ne vous est pas inconnue. J'assume, je persiste et signe mes accusations concernant votre collusion avec les criminels de l'UOIF. Je serais heureux de publier la centaine de notation et de témoignages qui ne sont pas dans mon livre afin que vous preniez la mesure de vos égarements électoraux.
Vos propos sont mensongers. En effet, je vous ai adressé à vous, personnellement, ainsi que l'ensemble des élus municipaux (Tous bords politiques confondus) une copie de mon livre-témoignage.  Votre équipe de campagne a eu accès à mon livre puisqu'elle ne cesse de clamer sur les réseaux sociaux, si diffamants à vos yeux, que je suis un sous-marin (pas nucléaire) de Nicolas Sarkozy ou un agent (pas du FBI) séditieux de l'extrême droite. Depuis plusieurs mois, vous avez reçu toutes mes tribunes et lettres ouvertes concernant votre haute trahison envers la nation en adoubant, sur le dos des autres acteurs et intervenants musulmans bordelais, les responsables de l'UOIF. L'annonce de la diffusion de mon ouvrage est largement antérieure à la primaire de Droite. Tel un Cahuzac aux abois, vous avez menti au journaliste de FR3 et aux Bordelais.
«On a commencé par dire que j'avais faits construire à Bordeaux la plus grande mosquée de France voire d'Europe à coup d'argent public. J'ai mis au défi qui que ce soit de le prouver mais elle n'existe pas. » La mauvaise foi ne vous étouffe pas. Ni moi ni aucun de vos détracteurs n'avons affirmé que vous aviez construit la grande mosquée cathédrale de l'UOIF à Bordeaux !
Le fait est que vous avez, pour des raisons tactiques, reculé devant le tollé général et que vous avez mis en suspens ce projet le temps de votre éventuelle élection à la présidence de la République. Soyez donc pragmatique en rappelant au journaliste et aux téléspectateurs que vous soutenez activement les mosquées de Bordeaux (El-Houda) et de Cenon qui sont issues du giron de l'UOIF. Vous nous baladez sur la question de la grande mosquée de Bordeaux alors que votre compromission avec les islamistes de l'UOIF est établie depuis plusieurs années déjà à travers ces deux mosquées UOIF.

« Voilà maintenant qu'on m'accuse d’être 'Salafiste' et 'antisémite', tout ceci sont des ragots et des calomnies. »
Toujours la même pirouette pour ne pas répondre à la question concernant vos accointances avec l'UOIF. Ni moi ni aucun de mes témoins n'avons affirmé que vous étiez « salafiste » ou « antisémite ». Pas en étant, comme vous, membre d'honneur de la LICRA depuis plus de vingt ans.

Pourtant vous soutenez, très activement, les Frères Musulmans qui tiennent, eux, des discours haineux à l'égard de tous les Juifs et non plus à l'égard d’Israël.
Faut-il comptabiliser le nombre d'interdiction de territoire prisent à l'endroit des conférenciers de l'UOIF pour antisémitisme et pour apologie du terrorisme ou incitation à la violence ? Des conférences menées conjointement avec Tareq Oubrou. De facto, vous devenez, depuis votre voyage au Caire en 2011, l'allié objectif des antisémites islamistes. Vous vous revendiquez l'ami des Juifs mais vous ne pouvez pas clamer votre amitié aux Juifs de France le matin et coucher avec les islamistes la nuit tombée.
Tout comme vous ne pouvez pas appeler la classe politique à ne pas stigmatiser l'Islam ou les musulmans alors que vous fermez les yeux sur l'agressive politique de domination qui est menée par l'UOIF dans les mosquées d'Aquitaine et de France.
 « Qui porte ces ragots et ces calomnies ? » vous demande le journaliste de FR3
Réponse: « Oh écoutez, c'est signé. C'est l'extrême-droite et tous ceux qui défendent aussi ses idées. » Ragots ? Calomnies ? Non simplement une vérité que vous occultez depuis des années au nom de viles considérations électorales. Votre équipe de campagne me taxe d’extrémiste de droite, le FN a bon dos dans cette affaire alors que les Français, à la veille de la primaire de Droite et du Centre, attendent que vous les rassuriez sur vos relations avec les islamistes de l'UOIF. Certes, mon père est pupille de la nation (pas islamique de France), c'est un fait et je l'assume ! Mon grand-père est GIG, médaillé et décoré de guerre, c'est un fait et je l'assume ! Les trois frères de mon grand-père ont connu les théâtres des opérations à Monte Cassino, en Provence, en Indochine, c'est un fait et je l'assume !
Toutefois, ni mon grand-père ni ses trois frères ne se sont battus pour que la France tombe dans l’escarcelle des islamistes de l'UOIF. Me traitez-vous de complice de l'extrême-droite parce qu'un moment je me suis rapproché du FN ? c'est un fait et je l'assume ! Mieux encore, malgré les débats débiles sur l'Islam qui traversent notre société, la France est mon pays et je lui porte le respect dont je suis en droit d'attendre de sa part. Pourtant, quand un homme politique qui se réclame du gaullisme social et du Conseil National de la Résistance fricote avec les islamistes, il trahit et bafoue ce respect à l'égard des millions de mes compatriotes et de moi-même.

« Tareq Oubrou, je ne sais pas quel est son passé, je n'ai pas l'intention de m'y plonger, je constate, aujourd'hui, qu'il écrit des livres, qu'il dialogue, qu'il prend des propos qui sont exactement contre la radicalisation de l'Islam et pour un Islam républicain. Il participe même avec des responsables juifs à l'organisation judéo-musulmane. C'est l'un de mes interlocuteurs. Arrêtons de stigmatiser cet homme. » Monsieur Alain Juppé, si vous aviez plongé un intérêt quelconque dans le passé de votre petit protégé Oubrou, vous auriez sûrement été victime d'une syncope hypoxique tellement son passé est asphyxiant, immonde et abjecte. Et encore, je pèse mes mots !


Contrairement à vous, j'ai fait vœux de me repentir, j'ai demandé pardon aux Français et j'ai écrit un livre pour que les gens connaissent le funeste sort qui a été le nôtre durant plus de vingt ans. Nous étions devenus des antisémites assoiffés du sang des Juifs, nous étions devenus de véritables machines à produire de la haine contre les Chrétiens. Oui, nous étions ce passé d'Oubrou que vous occultez tant, celui dans lequel vous ne voulez pas plonger de peur d’être surpris par la noirceur de cet homme et des siens. Nous pouvons tous nous tromper mais nous ne pouvons pas tourner le regard vers les cieux quand on sait ce qui se passe sur terre !
Ne nous parlez pas du combat de Tareq Oubrou contre la radicalisation religieuse alors que vous agrémentez son centre de déradicalisation, le CAPRI, de vos subventions. Que diraient vos électeurs s'il savait que vous financez, avec d'autres collectivités, un centre de déradicalisation « 100% UOIF » . Que de monnaies sonnantes et trébuchantes qui, au lieu de financer de vrais projets pour les Français, renflouent les caisses des islamistes. Après l'antiracisme business, voilà la déradicalisation juteuse sauce Dounia Bouzar et Tareq Oubrou.  Ne vous cachez pas non plus derrière l'écran de fumée du dialogue inter-religieux, totalement dominé par les Frères Musulmans à Bordeaux, qui ne sert qu'à étoffer le carnet d'adresses de votre protégé Oubrou et d’asseoir sa domination sur les fidèles musulmans. Sous couvert de dialogue judéo-musulman, vous devenez le faire-valoir, la caution alibi des islamistes et de l'antisémitisme des Frères Musulmans.

NON Monsieur Juppé, il n'y a aucun projet de complot frontiste ou Juif en cours contre vous, il n'y a que des questions auxquelles vous n'avez toujours pas répondu, préférant vous dissimuler derrière de fausses accusations d'antisémitisme ou de salafisme.
L'esquive est facile, trop prévisible. Ni les musulmans victimes des islamistes ni les Juifs de France ne peuvent faire confiance à un homme qui préfère se cacher la tête dans le sol plutôt que de reconnaître que l'UOIF tente d'imposer la candidature d'Alain Juppé dans les mosquées françaises. À l'avenir, avant d'accuser François Fillon de gonfler les biceps, commencez par regarder votre dégonflage devant les islamistes et l'UOIF.
Patriote avant d’être un politique, je ne soutiens aucun candidat ni aucun parti. Je ne voterais pas à cette primaire ni à aucune autre d'ailleurs. Musulman avant d’être islamiste, je défends le droit à toutes les victimes de Tareq Oubrou et de ses sbires d’extérioriser leurs souffrances intérieures et de lancer une impitoyable mise en garde au peuple de France :
« N'essayez jamais de domestiquer un crotale ou un scorpion, il finit toujours par vous piquer ! »
Djellil


Omar Djellil, auteur de "Frère Tareq, l'impossible vérité !"
Boutons de partage en marge. Merci ! 💙💐

djellil

Masculin Sceptique
Nombre de messages : 8

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum