"Pour la suppression immédiate de l' ISF"

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fisc et Gaspillage "Pour la suppression immédiate de l' ISF"

Message par Calculette le Mar 18 Oct - 1:57

Pour la suppression immédiate de l' ISF
par Henrik Gunnarsson

L' ISF (  " impôt sur la fortune " ou plutôt " Incitation à Sortir de France " ) a été créé par les socialistes dans les années 80 dans l’ intention de sanctionner et d' appauvrir les gens qui possèdent un patrimoine immobilier et/ou bancaire. C’ est un impôt punitif et confiscatoire. Une sorte " d'impôt révolutionnaire ". Le mot  " fortune " a été choisi pour tromper l'opinion publique et pour montrer du doigt les soi-disant  " riches " , alors que bon nombre des contribuables ISF ont des revenus moyens, voire modestes. Pour beaucoup d’ entre-eux, leur patrimoine est soit totalement, soit majoritairement de l’ immobilier.

Cet impôt, s’ il était honnête dans son intention, devrait être nommé ISP, impôt sur le patrimoine, et non impôt de solidarité sur la fortune, car il s’ attaque uniquement au patrimoine, sans tenir compte des revenus. Certains ont un patrimoine qui leur rapporte beaucoup d' argent, d' autres ont un patrimoine qui leur rapporte très peu d' argent, voire pas du tout, mais ils paieront exactement le même montant d' impôt, à patrimoine égal. Que l’ on gagne 1.500 euros par mois ou 15.000 euros par mois, l' impôt sera le même. Est-ce normal ? Est-ce logique ? Est-ce juste ? Certains contribuables ISF ne sont même pas imposables sur le revenu. Que les socialistes cessent de parler de " justice sociale et fiscale " alors que cet impôt est le plus injuste de tous les impôts. Les Français sont majoritairement favorables à l' ISF...impôt qu'ils ne payent pas et dont ils ne connaissent rien. Ils ont un avis ( purement idéologique, abstrait et déconnecté du réel ) sur  un impôt dont ils ne connaissent rien  :  ni ses caractéristiques, ni ses modalités d' application. Le marxisme est la traduction politique de la jalousie sociale. Le peuple français est massivement contaminé par cet état d' esprit socialo-marxiste.

Un certain nombre d’ assujettis à l’ ISF sont obligés soit de puiser dans leur épargne pour payer cet impôt ( qui doit être payé en une seule fois ), soit de vendre un bien immobilier qu’ ils voulaient garder et auquel ils étaient attachés, car leurs revenus sont insuffisants. Une épargne, ce n’ est pas fait pour payer un impôt, quel qu’ il soit. Si l’ on est contraint de puiser dans son épargne pour payer son ISF, on est plus dans l’ impôt, mais dans le racket. Une fois par an, je me fais braquer par l'état. J'ai une vingtaine de jours pour payer, obligatoirement en une seule fois. Avec l’ ISF ajouté à l' impôt sur le revenu, on paye 2 fois : une première fois sur les revenus de notre capital, une seconde fois sur la détention de notre capital. C’ est une double imposition. Il est proprement incroyable que l' ISF ait été accepté par le Conseil constitutionnel, car il est écrit dans la constitution que " l' impôt doit tenir compte de la capacité contributive de chacun " , ce que ne fait évidemment pas l' ISF.

Je paye moi-même cet impôt, mais j’ ai la chance d’ avoir les revenus suffisants pour pouvoir le payer sans être obligé de puiser dans mon capital bancaire. Je pense à tous ceux qui n’ ont pas cette chance.

La France est le seul grand pays d’ Europe à avoir un ISF. Il a été supprimé dans les quelques pays qui en avaient un, car il est stupide, injuste et contre-productif. Cet impôt coûte bien plus à l’ état qu’ il ne lui rapporte, à cause de l’ exil fiscal des particuliers et des entreprises :  en moyenne 5 milliards de recette par an, mais entre 7 et 12 milliards de perte par an. Selon la Fondation Concorde, ces 20 dernières années, 250 milliards de capitaux ont quitté la France ( 12.000 entreprises et des milliers de particuliers ). Il ne faut pas voir ce que l' ISF " rapporte ", mais ce qu'il ne rapporte pas. En réalité, l' ISF coûte bien plus qu'il ne rapporte, si on additionne les contribuables ISF qui ont quitté la France depuis 30 ans, et ceux qui la quittent chaque année. L'argument qui consiste à dire que l' ISF " rapporte de l'argent " est donc complètement idiot. Tous les impôts, par définition, rapportent de l'argent, mais s'ils entraînent plus de pertes fiscales que de recettes fiscales, ils n'ont plus aucun sens. J' ajoute que dans le cadre de la concurrence économique et fiscale en Europe, la France est lourdement pénalisée par l’ ISF.

L' autre argument auquel il faut tordre le cou, c'est celui-ci : " il faudra compenser le manque à gagner de la suppression de l' ISF. "
" Manque à gagner " de quoi ? Il s'agit d'argent volé. On ne compense pas une " perte " qui n'existe pas, car de l'argent volé que l' état ne vole plus, ne sera jamais une " perte " .
Un impôt juste est un impôt qui s’ appuie uniquement sur les revenus. Les  " droits de succession et de donation  " sont d’ ailleurs, dans leur principe, aussi scandaleux et injustes que l’ ISF, car il s’ agit d’ une confiscation, d’ une spoliation socialiste.

Pour qu’ il existe des  " paradis fiscaux  " , il faut qu’ il existe des enfers fiscaux. La France est le numéro 1 mondial des enfers fiscaux.
Les socialistes ont toujours raisonné de manière idéologique, dogmatique, sectaire, jamais de manière pragmatique. Le bon sens est une vertu qui leur est totalement étrangère. Ils savent au fond d'eux-mêmes que l’ ISF est un impôt stupide et contre-productif, mais ils détestent les " possédants " et savent que leur démagogie leur a permis de gagner les élections en 2012. Chirac avait supprimé l’ ISF en 86 ( comme 1er ministre ) et avait perdu l’élection présidentielle en 88. Il était persuadé que c’était à cause de l’ ISF qu’ il avait été battu.

Rocard a rétabli l’ ISF en 88 et Chirac l’a conservé lorsqu’il est devenu président en 95. Il n’y a jamais touché durant toute sa mandature, de 1995 à 2007. La fausse droite, de Chirac à Sarkozy, a toujours conservé l’ ISF, étant persuadée que supprimer l’ ISF lui ferait perdre les élections et perdre le pouvoir.
Faire une politique de gauche pour ne pas perdre le pouvoir, mais pour le perdre quand même au bout du compte !  Voilà la logique de la droite française, la droite la plus bête et la plus lâche du monde.
avatar
Calculette

Féminin Filloniste
Nombre de messages : 4499

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum