OZtaDroite - les médias français

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

OZtaDroite OZtaDroite - les médias français

Message par Calculette le Dim 29 Mai - 11:43


Rendez-vous de Béziers : Table ronde médias par bvoltaire


Philippe Bilger, ancien magistrat a écrit:Une pensée forte n'est pas forcément une pensée extrême, et qu'une pensée courageuse n'est pas forcément une pensée sommaire. Comme dans la magistrature le sursaut est moins technique qu'humain. Il est fondamentale de ne pas laisser une institution seule en face d'elle même.




Claude Cholet, journaliste Président de l'Observatoire des Journalistes et de l'Information Médiatique (OJIM) a écrit: Un exemple de titraille "Qui se cache derrière les invités du colloque initié par Robert Ménard ?"  Ce titre  n'est pas de l'information : c'est de la prescription, c'est du formatage. Le catalogue du service public de l'audio visuel impose d'être dans la neutralité et le pluralisme. Lorsque vous parlez de ces notions là aux journalistes ou responsables du service public , ça les fait rire ! Pour dynamiter les positions de "l'empire du Bien" il faut abolir les lois liberticides Gayssot* et Pleven *


*Loi no 90-615 du 13 juillet 1990 tendant à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe, dite loi Gayssot (du nom du député communiste Jean-Claude Gayssot) .L'article premier de cette loi énonce que « toute discrimination fondée sur l'appartenance ou la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion est interdite », rappelant la loi du 1er juillet 1972 relative à la lutte contre le racisme1 (appelée aussi «Loi Pleven»), la France ayant ratifié la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale de l'ONU de 1965.

Gilles-William Goldnadel, essayiste a écrit:Moi en tant que consommateur du service public de l’audio-visuel,  je ne dois pas savoir ce que pense le journaliste qui doit m'apporter une information libre et neutre. On est loin de cela ! L'imprégnation des esprits, c'est une tyrannie douce depuis 30 ou 40 ans sur les grandes questions de société. Le public est extrêmement révulsé par ce conformisme intellectuel ambiant  encore faut-il que le personnel politique soit intéressé lui même.

Benjamin Dormann auteur de \"Ils ont acheté la presse" a écrit:
Les médias sont  beaucoup trop subventionnés. Il y a une culture de la caricature, de l'ironie.
Quand il y a des financement de journaux qui confinent au soutien abusif, il faut attaquer en justice ! Ce n'est plus possible d'avoir de tels choix, de telles partialités qui sont en violation de toutes les règles élémentaires de fonctionnement des entreprises

Calculette

Féminin LR
Nombre de messages : 4427

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum