Belkacem Touche pas à ma 3e C, le coup de gueule d'un prof de ZEP

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Carton Rouge Belkacem Touche pas à ma 3e C, le coup de gueule d'un prof de ZEP

Message par Calculette le Dim 22 Mai - 18:37

FIGAROVOX/HUMEUR - Jean-François Chemain est professeur dans un collège de ZEP. Si la réforme du collège passe, sa meilleure classe pourrait diparaître. Pour la première fois, il va manifester.




Jean-François Chemain est agrégé et docteur en Histoire, professeur dans un collège de ZEP


«Ô égalité, que de crimes on commet en ton nom», ai-je envie de crier à la façon de Manon Rolland, dont plus aucun élève n'entend désormais parler! Je n'ai jamais fait grève de ma vie, mais là c'en est trop, ras le bol, la coupe est pleine... On va m'enlever ma 3e C!
Qu'on se le dise en haut lieu, si on en a quelque chose à f....., j'ai choisi ce métier il y a dix ans pour enseigner l'histoire aux jeunes des «banlieues». Pas pour tenter de placer un mot entre un «nique ta mère» et un «starfallah», mot que d'ailleurs personne ne comprend, aussi simple soit-il, comme tout à l'heure «censure» qu'on m'a défini comme «une personne particulièrement collante». Si je suis de bonnes grâces les misères de l'enseignant, c'est parce que j'en goûte parfois aussi les splendeurs.
De celles-ci ma 3e C est le fleuron, et je n'imaginais pas que la décrire amoureusement ferait un jour de moi un futur hors-la-loi. Classe bilingue anglais-allemand dès la 6ème, comportant un fort taux de latinistes, permettant au collège public particulièrement difficile où j'enseigne de limiter les stratégies d'évitement dans le privé, dans un quartier pourtant sensible. Et l'on y rajoute, en cours de route, quelques bons élèves des autres classes à qui on veut donner la chance de réussir sans être persécutés... Des gamins - aurai-je moi aussi droit aux foudres pour me livrer à ces «statistiques ethniques» sauvages? - presque tous issus de l'immigration (d'une bonne dizaine de pays différents), presque tous musulmans... Une classe avec laquelle on parvient à boucler, à peu près, le programme, au lieu qu'avec les autres on en fait la moitié...

Que, par idéologie, on détruise cette chance, pour ces jeunes comme pour la France, comme pour moi, ça me révolte. Ce pays va crever d'être conduit par de soi-disant experts, alors qu'il lui faudrait l'être par des gens intelligents et humains, simplement.

Une classe miracle, où l'Arménien est le meilleur ami du Turc (vrai!), où un soi-disant futur jihadiste m'a appelé pendant un arrêt maladie pour prendre de mes nouvelles, où tout le monde a applaudi l'annonce de l'accession d'une camarade à la nationalité française... Une classe où certains ont su s'étonner du manichéisme politique du manuel: car si le roman national est moribond, celui de la gauche s'y porte au mieux, merci, les trois dossiers donnés à l'étude sur la vie politique de la France entre les deux guerres étant la naissance du Parti Communiste, Léon Blum, et le Front Populaire. Ca ne leur a pas échappé. Une classe, quand même, où l'on s'est indigné des propos antisémites de l'entre-deux guerres au lieu de s'en réjouir.
Ah, j'allais oublier, pour aggraver encore mon cas: cette classe a horreur qu'on la mette «en activité», comme il est bien vu de le faire, pour répondre à des questions bébêtes et cousues de fil blanc concoctées par les auteurs du manuel. Genre: «à partir des documents, montrez comment le Front Populaire a renforcé la République». Elle préfère entendre la voix du prof lui raconter l'histoire, lui transmettre ce qu'il a dans les tripes et qui lui donne des raisons de se lever le matin. «M'sieur, parlez encore, votre voix est si... mielleuse!». J'aurais préféré «envoûtante», mais bon... Je n'y suis pour rien, m'écouter les rassure et leur fait du bien. J'imagine que si l'on m'a donné mes diplômes, c'est parce qu'on me juge capable et digne de leur parler?
Cela fait plusieurs années que j'ai les 3eC. Beaucoup d'entre eux vont ensuite dans les meilleurs lycées, j'en ai suivi en fac de droit, de médecine. C'est un bonheur, et un honneur pour moi de leur enseigner.
Que, par idéologie, on détruise cette chance, pour ces jeunes comme pour la France, comme pour moi, ça me révolte. Ce pays va crever d'être conduit par de soi-disant experts, alors qu'il lui faudrait l'être par des gens intelligents et humains, simplement.
«Dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne», quel que soit le temps, et pour la première fois, j'irai manifester! Pour moi, pour la République, pour la France, pour eux...
avatar
Calculette

Féminin Filloniste
Nombre de messages : 4516

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum