BUZZ Loi El Khomri Loi Travail : le plus mauvais service à rendre aux musulmans

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

25022016

Message 

Emploi BUZZ Loi El Khomri Loi Travail : le plus mauvais service à rendre aux musulmans




BUZZ sur Economie Matin et Yahoo


Loi El Khomri : le plus mauvais service à rendre aux musulmans


A l’heure où la France affronte une poussée islamiste sans précédent,  quand le régime prétend combattre le jihad, c'est l’islamisme qui, grâce à la loi El Khomri, s’imposerait au sein des entreprises ! En effet, on découvre stupéfait son premier article : "La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché." Mais enfin, quel rapport les convictions religieuses avec le Droit du travail ?
                   
En clair : je suis libre de montrer (manifester) mes convictions religieuses au travail (vêtements, prières, prosélytisme, jeûne, exigences alimentaires, refus d'obéir à une femme ou de passer après elle à un poste…) tant que le patron ne me donne pas de raisons valables (justifiées) d’arrêter ou de limiter mon comportement. Le but recherché est-il la satisfaction d’Allah ou la bonne marche de l’entreprise ? Et puis, quelle improbable  proportionnalité établir entre les deux ?

Personne n'en parle pourtant, elles sont prévisibles les dérives communautaires si ce projet aboutissait tel que présenté aujourd'hui Mais c’est vrai que nos tribunaux ne sont pas assez encombrés de dossiers surréalistes d’ "islamophobie" évidemment "raciste" et n'ont rien de mieux à faire... 
En effet, soulignons quand même qu'il n’y a que l’islam sans gêne et conquérant qui "manifeste ses convictions" politico-religieuses partout dans l’espace public. A contrario, les religions chrétienne et juive elles, n’interfèrent en rien dans l’entreprise. Les rares tentatives de port de kippa se règlent toujours raisonnablement. Après le voile islamique, le halal à la cantine, les horaires aménagés pour cause de ramadan, le refus d'obéir à une femme ou de passer derrière elle à son poste… cette nouvelle exigence émane exclusivement de la communauté musulmane radicalisée. D’ailleurs, une étude du Cabinet InAgora menée au printemps dernier auprès de salariées musulmanes d’Ile-de-France indique que 64 % ont la prière au travail pour première revendication. Le port du hijab et le ramadan arrivent respectivement en deuxième et troisième position.

Dans la pratique, sans même aborder la création de salles de prières musulmanes au sein des entreprises françaises, c’est par jour, environ une heure de temps de travail rémunéré qui pourrait être dédiée au culte d"Allah Akbar". En effet, l’islam impose à ses adeptes au moins cinq prières à des moments de la journée bien précis en fonction de la course du soleil. L’une en pleine nuit et l’autre à l’aube peuvent être faites chez soi. Il en reste trois en entreprise : à la mi-journée, l’après-midi et au coucher du soleil. En hiver où les jours sont plus courts, ce sont 4 prières qui interrompent le travail pour lequel l’islamiste est payé par l’entreprise. "L’heure, c’est l’heure" serinent les aficionados de cette gymnastique mahométane.
Or, chacune des 5 prières obligatoires doit être précédée par des ablutions destinées à "se purifier". Il s’agit d’une toilette rituelle répétée 3 fois dans un ordre prescrit: se laver à l’eau bouche, mains, avant-bras jusqu’au coude, figure, nez, barbe, cheveux, oreilles, et terminer par les pieds en insistant sur les orteils. En tout, c’est en moyenne 15 minutes qu’il faut pour ces "petites" ablutions, installer le tapis, revêtir le hijab ou le jilbab qui cache entièrement la musulmane puis tout remettre en place après avoir prononcé les formules consacrées en accomplissant la gestuelle de soumission désormais familière. Inutile de préciser que pendant ces trois à quatre séances quotidiennes, le boulot est reporté sur les «bonnes poires» mécréantes ou plus simplement abandonné.

Comment la classe politico-médiatique peut-elle ignorer à ce point la nature exacte du projet de déconstruction de notre société démocratique laïque par le sabotage de l’unité national ? A quoi joue ce gouvernement ? Fantasme électoral, lâcheté idéologique, "pacifisme" craintif ? Ou bien est-il définitivement infiltré par les serviteurs d'Allah ? Si peu regardants sur la sauvegarde des Droits de l'homme, des valeurs républicaines et démocratiques, nos parlementaires laisseront-ils également s’effondrer la laïcité au profit de cet obscurantisme moyenâgeux ?

Tout cela, le chef d'entreprise l'aura compris bien mieux que les technocrates qui pullulent dans les ministères. Et il y a fort à parier qu'il y réfléchira à deux fois avant de recruter un musulman qui risque de l'obliger à justifier l'évidence, sous peine de poursuites judiciaires. Ajouté au ramadan avec son impact négatif sur l'organisation de l'entreprise, on comprend sans mal la prudence de ces recruteurs responsables qui refuseront d’hypothéquer la performance collective au profit d’une croyance individuelle et tyrannique.        
En matière d’employabilité, cette clause "religieuse" grotesque dans une réforme qui prétend "favoriser l'embauche" est incontestablement le plus mauvais service à rendre aux musulmans pour acheter une paix illusoire avec une poignée de salafistes teigneux. Sont-ils à ce point "intouchables" ?
                   
Boutons de partage en marge à gauche en haut. Merci ! 💙💐
Calculette @LaMutine

sources :
Réforme du Code du travail
La salat, prière musulmane
Les ablutions (par Rachid abou Houdeyfa Imam de Brest (à partir de la 18ème minute)

Aussi publié par  Minurne


Dernière édition par Calculette le Lun 17 Oct - 19:01, édité 23 fois

Calculette

Féminin LR
Nombre de messages : 4429

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

BUZZ Loi El Khomri Loi Travail : le plus mauvais service à rendre aux musulmans :: Commentaires

Message le Jeu 25 Fév - 19:55 par Calculette

Une loi clef en main servie à El Khomri au petit déjeuner

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 26 Fév - 20:47 par Calculette

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 29 Fév - 16:38 par abdallah de bourgogne

c'est quoi ce culte : dédiée au culte d"Allah Akbar".
une étude du Cabinet InAgora: ?

la sauvegarde des Droits de l'homme: ? (et les droits de la femme qui n'existe pas dans notre culture occidentale. le seul droit qu'elles ont c'est la parité.elles ne peuvent meme pas se cacher  sous un voile de honte comme les musulmanes.
Quand aux performances d'enfanter on n'a du boulot a rattraper  sur elles car d'apres les etudes de  l'insee , le cabinet elit une femme occidentale pendant sa periode de procreation n'enfante que 2.5 alors qu'une orientale pense plus au plaisir et a l'epanouissement charnelle,et qu'une musulmane enfante 5.0

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 29 Fév - 16:57 par rif1team

Honte a cette article,analyse bidon et islamophobie décomplexée.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 29 Fév - 18:24 par Calculette

abdallah de bourgogne a écrit:
une étude du Cabinet InAgora: ?

L'étude citée dans un article de Libé intitulée "Islam : prier au travail, une revendication plus importante que le port du voile"  est ici >
http://inagora.fr/publications/?doing_wp_cron=1456758948.7058589458465576171875
"Qu’est-ce qu’une musulmane pratiquante ?
La pratique religieuse en entreprise : comment elle se manifeste et pourquoi

Une femme qui s’identifie elle-même comme musulmane n’est pas nécessairement « pratiquante ». Elle peut être croyante sans pratiquer. Elle peut même ne se considérer que ʻ d’origine ʼ ou ʻ de culture ʼ musulmane. La population de l’enquête se déclare clairement croyante et pratiquante. C’est en effet autour des pratiques, et non de la croyance, que des difficultés peuvent surgir sur le lieu de travail.
Dans une enquête IFOP de mars 2011, 41% des « musulmans de France » interrogés se déclaraient « croyants et pratiquants », tandis que 34% se déclaraient seulement « croyants ». Pour le pratiquant, la prière, deuxième des cinq piliers de l’islam, est un élément central de sa pratique quotidienne.

À la question « vous paraît-il important de pouvoir pratiquer votre religion au travail ? », 60% des femmes interrogées répondent que c’est « très important ». Aucune n’a répondu « non, pas primordial » ou « non, pas important du tout ».
La plupart des femmes interrogées disent porter ou souhaiter porter un foulard (ou voile) au travail. Toutes déclarent accomplir ou souhaiter accomplir la prière rituelle (de deux à trois fois par journée de travail) sur leur lieu de travail.
Interrogées sur leur priorité numéro 1 en termes de pratique, 64% d’entre elles placent la prière rituelle en tête. Le
port du foulard ne devance la prière que pour 23% des femmes ; en revanche, il est cité en tête de la priorité secondaire,
par 34% des femmes (soit un total de 57% en priorité 1 ou 2).
Les autres pratiques (telles que le jeûne du Ramadan, les absences pour fête religieuse, le respect des règles alimentaires)
ont été moins évoquées, sans doute parce qu’elles posent moins de difficultés, à cause de leur moindre
visibilité."




abdallah de bourgogne a écrit:
la sauvegarde des Droits de l'homme: ? (et les droits de la femme ...

les Droits de l'Homme  sont les Droits de l’Être humain En Occident, il n'y a aucune différence juridique entre un homme et une femme. Quant au reste de ton prêche salafiste, caricature machiste, ce sera sans moi...

Dernière édition par Calculette le Lun 29 Fév - 18:40, édité 3 fois

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 29 Fév - 18:28 par fff

avant de prendre des positions horrifiées, il vaut mieux se renseigner au prélable.

que dit la loi aujourd'hui ? exactement la même chose... je suis libre de manifester mes convictions religieuses au travail tant que cela n'interfere pas avec le fonctionnement de l'entreprise en général et son reglement interieur en particulier...

est ce que ces exigences émanent exclusivement de la communauté musulmane radicalisée?
je doute très fortement dans la mesure ou les seuls cas que j'ai vécu étaient le fait d'employés juifs qui refusaient de travailler pour shabbat c.a.d le vendredi soir.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 29 Fév - 18:32 par Calculette

fff a écrit:
que dit la loi aujourd'hui ? exactement la même chose... je suis libre de manifester mes convictions religieuses au travail ...

Merci d'indiquer la référence législative exacte de ce que tu prétends là

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 29 Fév - 18:58 par ffff

La liberté religieuse est une liberté fondamentale. L'article 10 de la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 énonce le principe selon lequel "nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi".

Selon une délibération de la Halde relative aux règles fixées par la loi et la jurisprudence pour l'expression religieuse dans l'entreprise du 6 avril 2009, la liberté de religion et de convictions s'applique dans l'entreprise privée dans les limites que constituent l'abus du droit d'expression, le prosélytisme ou les actes de pression à l'égard d'autres salariés.

La liberté religieuse reconnue pour le salarié

Elle s'applique au sein de l'entreprise.

La doctrine considère que "sûr qu'il est de ne pouvoir être sanctionné pour sa foi ou sa croyance, le salarié est néanmoins tenu, au sein de l'entreprise, à une certaine réserve. S'il n'est pas condamné au silence, s'il peut se faire reconnaître, autour de lui, pour ce qu'il est, encore faut-il que ses propos et son comportement ne causent pas un trouble. Responsable du climat de l'entreprise, l'employeur veille à éviter toute tension dans les rapports des salariés entre eux, et des salariés avec l'encadrement" et les clients (1).

Tout d'abord, aucune personne ne peut être écartée d'une procédure de recrutement ou de l'accès à un stage ou à une période de formation en entreprise, aucun salarié ne peut être sanctionné, licencié ou faire l'objet d'une mesure discriminatoire, directe ou indirecte, notamment en matière de rémunération de mesures d'intéressement ou de distribution d'actions, de formation, de reclassement, d'affectation, de qualification, de classification, de promotion professionnelle, de mutation ou de renouvellement de contrat en raison de ses convictions religieuses (2).
L'employeur est donc tenu de respecter les convictions religieuses de ses salariés et ces derniers sont libres d'exprimer cette liberté qui est fondamentale dans la mesure où ils accomplissent les tâches qui leur sont demandées dans le cadre du poste pour lequel ils ont été embauchés.
Les dispositions relatives au règlement intérieur font également référence à cette liberté. En effet, le règlement intérieur ne peut contenir des dispositions discriminant les salariés dans leur emploi ou leur travail, à capacité professionnelle égale, en raison de leurs convictions religieuses (3).

Par exemple, les dispositions d'un règlement intérieur prévoyant que sont interdites les discussions politiques ou religieuses excèdent, eu égard à l'atteinte qu'elles portent aux droits de la personne, l'étendue des sujétions que l'employeur peut édicter en vue d'assurer le bon ordre et la discipline dans l'entreprise (4).

Liberté religieuse et obligations contractuelles

L'employeur n'est pas tenu d'adapter les tâches du salarié à ses croyances religieuses.

En effet, s'il est exact que l'employeur est tenu de respecter les convictions religieuses de son salarié, celles-ci, sauf clause expresse, n'entrent pas dans le cadre du contrat de travail et l'employeur ne commet aucune faute en demandant au salarié d'exécuter la tâche pour laquelle il a été embauché, dès l'instant que celle-ci n'est pas contraire à une disposition d'ordre public (5).

Selon la loi, "Nul ne peut apporter aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives de restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché" (6). L'employeur ne peut donc porter atteinte à la liberté religieuse du salarié qu'à la condition que les restrictions soient justifiées par le travail à accomplir et proportionnées aux exigences requises (par exemple : mesures d'hygiène et de sécurité).

Ainsi, le Code du travail permet à l'employeur, dans le cadre de son pouvoir de direction, d'apporter des restrictions aux libertés individuelles et collectives au sein de l'entreprise si elles sont justifiées par la nature de la tâche à accomplir et proportionnées au but recherché.

Le port de signes ou de vêtements liés aux croyances religieuses

Au nom des libertés religieuses et vestimentaires, l'employeur est tenu, en principe, de respecter le port de signes ou vêtements liés aux croyances religieuses.

Toutefois, lorsque cela crée un trouble ou prend une place trop importante sur l'exécution du contrat de travail ces libertés peuvent faire l'objet de restrictions.

Par exemple, le règlement intérieur d'une association de garde d'enfants qui prévoit que "le principe de la liberté de conscience et de religion de chacun des membres du personnel ne peut faire obstacle au respect des principes de laïcité et de neutralité qui s'appliquent dans l'exercice de l'ensemble des activités développées (...), tant dans les locaux de la crèche ou ses annexes qu'en accompagnement extérieur des enfants confiés à la crèche", prévoit une restriction à la liberté de manifester sa religion qui ne présentait pas un caractère général, mais était suffisamment précise, justifiée par la nature des tâches accomplies par les salariés de l'association et proportionnée au but recherché (7). Il est donc possible de restreindre la liberté religieuse si tant est que cette restriction soit proportionnée au but recherché.
Le port d'un signe ou vêtement religieux incompatible avec celui d'un équipement de protection individuelle peut également être interdit par l'employeur en raison de son obligation de sécurité.

Des impératifs de santé ou d'hygiène sanitaire peuvent également amener l'employeur à imposer le port de tenues spécifiques pouvant ne pas être compatibles avec le maintien de signes religieux ou politiques (8).
Références :
(1) "Traité de droit français des religions" sous la direction de Francis Messner, Pierre-Henri Prélot et Jean-Marie Woehring
(2) Article L1132-1 du Code du travail
(3) Article L1321-3 du Code du travail
(4) CE 25 janvier 1989, n°64296
(5) Cass. Soc. 24 mars 1998, n°95-44738
(6) Article L1121-1 du Code du travail
(7) Cass. Ass. Plen. 25 mars 2014, n°13-28369
(8) Article 9-2 de la CEDH

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 29 Fév - 20:57 par Calculette

Merci ffff pour ces références
je les reprends brièvement dans l'ordre

  1. le "Traité de droit français des religions" date de 2003 mais il reste de bon sens:
    "...le salarié est néanmoins tenu, au sein de l'entreprise, à une certaine réserve. S'il n'est pas condamné au silence, s'il peut se faire reconnaître, autour de lui, pour ce qu'il est, encore faut-il que ses propos et son comportement ne causent pas un trouble.
  2. Article L1132-1 du Code du travail Dans les faits, l'islamiste affirmé ou potentiel n'est pas "écarté d'une procédure de recrutement", il ne sera simplement pas recruté ... C'est d'ailleurs de plus en plus le cas aujourd'hui surtout dans les PME
  3. Article L1321-3 du Code du travail Il y est question de "convictions religieuses" pour lesquelles il ne peut y avoir de discrimination (principe même de la laïcité...) mais en aucun cas de manifestation de ces convictions religieuses ... Précision : "exprimer" n'est  pas "manifester"
  4. CE 25 janvier 1989, n°64296 On est en 2016 en France mais admettons ...
    "La question des prières et des congés pour raisons religieuses :
    La pratique religieuse peut être amenée à interférer sur le temps de travail du salarié, notamment lorsque celle-ci impose des temps de prière. Si l’employeur n’a pas le devoir d’aménager le temps de travail ou les locaux pour faciliter l’exercice de ces activités, il PEUT les tolérer...
    " Bref ... "pouvoir" n'est pas "devoir"
  5. Cass. Soc. 24 mars 1998, n°95-44738 > Un exemple parmi tant d'autres des exigences des islamistes que les entreprises évitent en ne recrutant pas de musulmans... Confirmation de mon évocation des tribunaux encombrés par des procédures délirantes...
  6.  Article L1121-1 du code du travail > idem Pas question de pratiques religieuses
  7. Cass. Ass. Plen. 25 mars 2014, n°13-28369 > Affaire Baby loup : relis la conclusion :
    Le principe de laïcité n’est toujours pas applicable à une entreprise de droit privé ne gérant pas un service public.
    Mais l’Assemblée plénière a jugé surabondant la qualification « d’entreprise de conviction » : cela permettra sans doute l’extension à toute entreprise, dont la nature des tâches accomplies par les salariés l’impose, de restreindre leur liberté de manifester leurs convictions religieuses.

  8. Article 9-2 de la CEDH l'islamisme trouble l'ordre public en Occident. Et c'est un euphémisme j'ai plutôt envie de dire que l'islam fout la merde partout dans le monde !


Bref merci encore ...Tu confirmes par toutes ces références la pertinence de mon propos 1/ L'emmerdement maximum d'un islamiste en entreprise 2/ la réaction naturelle de bon sens pour un employeur de préférer tout autre qu' un islamiste affirmé ou potentiel (musulman) qui risque par ses exigences politico-religieuses de lui poser des problèmes inextricables.
ffff a écrit:
Références :
(1) "Traité de droit français des religions" sous la direction de Francis Messner, Pierre-Henri Prélot et Jean-Marie Woehring
(2) Article L1132-1 du Code du travail
(3) Article L1321-3 du Code du travail
(4) CE 25 janvier 1989, n°64296
(5) Cass. Soc. 24 mars 1998, n°95-44738
(6) Article L1121-1 du Code du travail
(7) Cass. Ass. Plen. 25 mars 2014, n°13-28369
(8) Article 9-2 de la CEDH

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 6 Mar - 10:04 par Alan pigier

De qui parlez vous? De combien de personnes parlez vous?
Quel haine envers une religion qui n'est pas la votre!
Assurement vous n'etes pas francaise, dans l'âme.
Dans votre grand courage, derriere le pseudo calculette, oseriez vous critiquer les autres religions de la sorte?!
Savez vous ce que font les musulmans de France pour ce pays ? Et ce qu'ils ont fait auparavant?
Vous ne pouvez pas être intellectuellement satisfait(e) du tissu ignorant que vous colportez, tant sur la religion musulmane, que sur ces coutumes, que sur la réalité du nombre de musulmans en France.


Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 6 Mar - 13:03 par DIDIPRESTO

votre post sur la loi du travail et l'islam est odieux et abject.Vous ne faites que monter la tension déjà bien vive entre citoyens d'un meme pays.La nouveauté récente de l'histoire de la France ,c'est qu'il faudra qu'elle compose désormais avec des citoyens qui demandent des droits.Celui de prier, de porter les tenues qu'ils souhaitent et de rendre compatible au mieux la pratique de leur religion avec le modele de vie occidental.
Ce modele est certes dominant mais pas universel.
L'époque coloniale qui consistait à décider de la vie des indigènes est révolue.reveillez-vous !
Résumer ,volontairement votre réflexion sur quelques islamistes radicaux ,induit chez les  lecteurs ,comme cela est bien courant actuellement, une confusion entre musulmans et islamistes.je pense que c'etait votre objectif. 
La douce religion chrétienne à laquelle vous appartenez qui a fait gazer des millions de juifs ,ambitionne de  refaire le meme coup avec les musulmans.L'objectif semble se rapprocher.Sauf que cette fois ci ,la tache sera moins aisée...
je ne vous salue pas
Dr Toufik DIDI
médecin (Annecy)

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 6 Mar - 14:44 par Calculette

1/ Pour qui te prends-tu pour te permettre de me juger ? Tu ne me connais pas et je ne te permets pas de m'attribuer des "objectifs" que tu fantasmes. Certes j'exècre l'islamisme et je suis islamo-lucide. Et je n'ai aucune haine vis à vis du musulman lambda manipulé. L'erreur est humaine. Au contraire je le plains de tout mon cœur : réaliser que l'idéologie inculquée depuis toujours n'est qu'une parodie de religion, c'est terrible...
2/ Être Français c'est avoir des droits ET des devoirs En particulier celui de respecter la nation qui vous accueille, son Histoire, sa culture et sa civilisation.
3/ Pour ta gouverne, les nazis n'étaient pas chrétiens Fascinés par l'islam, ils méprisaient le christianisme qu'ils jugeaient trop mou > http://revolte.exprimetoi.com/t1283-la-rose-et-le-coran-hitler-etait-fascine-par-l-islam
4/ Et pour finir, avec une pareille mentalité et une telle incapacité au diagnostic, je tremble pour tes patients...
Dr Toufik DIDI alias DIDIPRESTO a écrit:une confusion entre musulmans et islamistes.je pense que c'etait votre objectif (...) La douce religion chrétienne à laquelle vous appartenez qui a fait gazer des millions de juifs ,ambitionne de  refaire le meme coup avec les musulmans

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 6 Mar - 22:22 par Calculette

"L'islamisme, c'est le nazisme du XXIe siècle"
extrait de l'interview de Lydia Guirous accordée à L'Echo ICI
               
Les entreprises sont-elles spécifiquement visées ?

Absolument. Elles sont devenues la nouvelle cible du communautarisme.Ce sont surtout les PME qui sont les plus vulnérables à la désorganisation que provoquent certaines revendications religieuses: pauses pour faire la prière, congés pour cause de ramadan qui obligent à faire appel à de l’intérim plus coûteux, refus d’être dirigé par une femme et surtout la peur pour le dirigeant d’être poursuivi pour discrimination s’il refuse d’accéder à toutes ces demandes.
Il est urgent de renforcer la loi de 1905. L’entreprise est certes privée, mais elle est surtout un espace social où le vivre ensemble doit être préservé.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 9 Mar - 2:08 par francois

Bonsoir Madame,Monsieur 

je suis tomber par hasard sur votre article sur yahoo en regardant la rubrique actualitée 
et je suis trés admiratif de la construction de votre écris de votre journal intime et enfin de votre torchon.

Je ne suis pas un homme de lettre et je n'ai pas etudier cette discipline le journalisme mais j'essayerai de vous repondre de la maniere la plus simple et coherente possible

Quel est votre message au juste? quel est le theme exact de votre post

 1 LE MUSULMAN fais perdre de l'argent aux entreprise francaise 
 2 L'ISLAMISTE gagne du terrain pendant la pause café clope
 3 Un musulman un café un frident

écouter vous aller arreter de toujours utiliser l'islam et les musulmans pour soulever des question d'ordre politique economique et social

l'islam est une religion monothéiste comme d'autre un musulman pris son dieu 5 fois par jour la duree total est de 15MIN par jour le rituel de lavage se fais en 30 SEC chrono

sur un tapis de 40 CM carré voire un sol propre quel est le soucis excatement 

un musulman se dit pas en priant regarde ces mécreants ces bonne poires 
ils se dit je suis content je me sens bien je me suis rapproché de dieu et je repars a mon travail mieux dans ma tete et dans mon corps

mais noooooonnnnnn vous voulais pas montrer le coté sain le coté propre vous vouler montrer une mauvaise image et vasy que le musulman c l'islamiste c le dihadjiste ect... vous mélanger volontairement tout pour perturber l'opinion public

la relegion c'est intime c'est dans le coeur ca na pas de prix ni de valeur marchande c'est comme aimer aimer avec le coeur son prochain 

l'homme a decider de faire l'interpretation du sens initialement concu pour unir aimer aider son prochain vous l'avez interpreter pour diviser pour mieus reigner

votre texte est nul sale démotivant passif dénué de sens

mais qu'est ce qu'on en a a foutre que le mec ai envie de prier et alorssssss???????tant qu'ils bossent qui rapporte de la tune qui cotise c'est quoi le pb???QUI CROIENT  qui soit musulman qui croit en allah?? mais et alorsss??? 

sache que dieu est au dessus de ton opinion et qu'ils nous as tous creer different croyant athée 

juif boudiste noir chinois et alors?????????

tu defends la kippa?? et alors ten parle briévement comme si ct rien ct banale qu'on pouvait l'accepter facilement en" democratie dis tu"  mais arrete un peu avec ca c toi qui pousse a la haine 

je suis musulman est alors j'aime les juif est alors je suis heureux comme ca 

on touche pas a un musulman ou a un animal ou a n'importe quoi c la vie c l'humain tu le reduis pas a ton sale article plein de haine et de division 


chacun sa place dans la societer ya le boss et l'employer 

Normalement un boss decide et cherche le bien etre de ses salarié sa fais quoi de respecter celui qui jeune????QUI PRIE en lui proposant une petite piece une sorte de salle de lecture la laicité c ca non?? Le mec s'eclipse 5min ca fais koi le boss le sait si le mec fais du bon taf qui respectent les autres accepte leur diference c koi le pb 

toi parcontre nan;;;;; tu parle de democratie toiiiiiii!!!!!!!!!  faut pas qui pri fau pas ki jeune faut pas qui casse les couilles pendant les repas du midi     au fond  tu ne t'accepte pas tu ne sais pas qui tu es ou tu vas ton but dans la vie c l'appat du gain sache que tu es seul absolument frustré absolument vide sans aucun professionalisme sans talent d'ecriture 

ton post sert a rien il viens du moyen age tu melange l'islam et le genre humain
l'islam est un art de vivre concu par dieu l'homme ne l'a pas bien compris et veut maintenent sen venter tu me fais bien rire

ps les fautes d'ortographe sont volontaire jai pas le temps de m'appliquer pour les separatiste de ton genre vive l'islam vive la priere pour allah vive les juifs vive les chretiens vive nos difference et pour finir vive le NUTELLA

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 22 Mar - 1:53 par Totor

Autrefois , quand j'étais petit garçon et que mon papa était encore de ce monde , il y a bien bien longtemps , dans une galaxie lointaine...très lointaine , les homme avaient encore le droit de parler de politique en public , ou en famille en ce temps là...Et tout le monde écoutait et chacun donnait ses opinions...(Sans bagarres ni tuerie bien sur...ça parlait beaucoup , mais pas méchamment...et entre eux ils buvaient un  coup en même temps )...! Je me souviens , que j'étais petit comme deux pommes et demi et que je comprenais tout..tout...tout...! ...En fait , tout petit je comprenais la politique , et du côté des grands , tout se terminait toujours bien , même en buvant un bon verre ensemble , dans la joie et la bonne humeur.....
Aujourd'hui de longues années ont passé....Mon papa n'est plus là....Beaucoup d'étoiles ont disparues...de vraies étoiles..des étoile scintillantes....Les étoiles de la vérité...! ...Et à présent que j'ai cinquante trois ans , je n'y comprends plus rien du tout en politique..Ces mots étranges venus d'ailleurs , et toutes ces étoiles noires , les étoiles de la mort , qui ont remplacé les étoiles de la vérité et de la solidarité du bon vieux temps...... des fois je me dis : "Courage Luck , elle reviendra la Force"...!  ...Mais je crois qu'il n'y a rien a faire...Je pense que c'est surement fini.....On est passé du côté obscur.......
Car maintenant si toi tu parles politique dans un lieu publique , tu te fais éjecter... , ou on te dit : "Ta gueule écrase ont parle pas de politique en publique"... , au pire tu te fais casser la gueule...... , Par contre d'autres nous rabâchent du politico religieux venu d'ailleurs toute l'année et d'année en année dans notre pays dit "laïc" , et là tout le monde semble devoir écouter sous peine d'être traité d'islamophobe , ou de raciste....!!!  J'y comprends plus rien en politique , qu'on me rende mes cinq ans peut-être que ça reviendra..... Par contre je n'en fais pas tout un fromage , mais le Port Salut , le seul sur lequel c'est écrit dessus , c'est le même que le Hollande mais quand on le verra de dos à son départ...on ne va pas en faire tout un fromage......il reste le Président... et sa femme "La vache qui rit" , mais il faut attendre 2017 pour savoir qui iols seront...!
Pour l'instant il nous reste du rondelet , au noix concassées.... ( Ou plutôt casse noisettes )...!

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 24 Mar - 12:08 par Calculette



23 mars 2016 à l'AN Jean François Copé pose la question à El Khomri qui lui répondra en niant :
Ce principe est la stricte reprise du droit actuel, c'est une reprise de la jurisprudence de la Cour européenne des Droits de l'Homme, de la Cour de cassation et du Conseil d'Etat. Il n'y a aucun changement, aucune évolution ! Vous souhaitez faire de la politique autrement. Cessez ces polémiques artificielles. Je pense qu'elle est aussi peu digeste que celle des pains au chocolat ! source

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 25 Mar - 13:41 par Calculette

Heureuse de voir Le Monde confirmer mon billet  le 15 mars 2016 au travers d'une analyse de Lionel Honoré, professeur des Universités, directeur de l’Observatoire du fait religieux en entreprise.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/03/15/la-loi-el-khomri-modifie-au-profit-du-salarie-l-exercice-de-la-liberte-religieuse-dans-l-entreprise_4883232_3232.html#XIeBuDOjbqgBKgpQ.99
EXTRAITS >
"Si en France presque la totalité des cas concerne la pratique de l’islam, ce n’est pas le cas ailleurs. Pour ne citer qu’un exemple, les turbans et les Kirpans des Sikh font régulièrement débat aux Etats-Unis et au Canada (Québec).
En France l’approche, qui a semblé devoir devenir celle de référence avant cette loi, propose une démarche inverse. Il revient au salarié de s’accommoder - avec la même référence à la notion de « raisonnable » - des contraintes sur sa pratique que fait peser l’organisation. Dans les deux cas la liberté religieuse est au centre. Toutefois, dans le premier elle s’impose à l’entreprise alors que dans le second elle est contrainte par le fonctionnement de cette dernière.
Il convient de rappeler que contrairement à ce qui est parfois affirmé, la France n’est pas un pays laïc. C’est l’Etat qui est laïc et non la France. La laïcité est un concept de droit public qui affirme la neutralité de l’Etat vis-à-vis des religions et qui exclut le fait religieux et l’influence religieuse de la sphère de l’Etat.
La question est celle de savoir si une personne ou un groupe, voir une communauté, peut imposer sa pratique religieuse à son environnement, à charge pour ce dernier de s’en accommoder. Si cet article de la proposition de loi pose question, c’est qu’il induit ce renversement de perspective.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 11 Avr - 16:56 par Calculette

Nos efforts ont porté leurs fruits: Jean François Copé a lancé une pétition et aujourd'hui nous avons gagné !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 28 Mai - 17:09 par Calculette

15 jours après mon article publié dans Economie matin,  FIGAROVOX/TRIBUNE publie - Malika Sorel révèle un aspect peu connu de la réforme du Code du travail ; celle-ci affirme «la liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses». Pour l'essayiste, les entreprises seront désormais soumises aux pressions communautaristes.

Malika Sorel a écrit:
Quant aux Français, selon une enquête IFOP de décembre 2015, ils sont 76 % à se déclarer favorables à l'interdiction du port de signes religieux ostensibles dans les entreprises privées.



http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/03/09/31001-20160309ARTFIG00127-malika-sorel-pourquoi-la-loi-el-khomri-est-communautariste.php

Dernière édition par Calculette le Mer 22 Juin - 17:21, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 29 Mai - 10:23 par Calculette

Cette petite précision car le FN a la fâcheuse tendance à récupérer à Droite ce qui l'intéresse, et à s'en attribuer le mérite en cas de victoire...

24 mars 2016  (3 semaines après le Buzz de mon article dans Economie Matin)
les journaleux s'obstinent à attribuer au FN tout combat républicain
non ce n'est pas le FN qui a lancé l'alerte !

C'est moi Calculette @LaMutine qui suis
sarkozyste et n'ai rien à voir avec le FN !

Libé a écrit:C’est Marine Le Pen qui a donné le coup d’envoi sur RTL la semaine dernière. «La loi El Khomri justifie, légalise les revendications communautaristes dans l’entreprise», a-t-elle affirmé ouvrant ainsi le débat sur un nouvel aspect de la réforme du travail. Marion Maréchal Le Pen renchérit sur BFMTV dimanche : «Avec cette rédaction-là, maintenant, dorénavant, on pourra venir voilées.»

La droite n’a pas tardé à rejoindre la danse. Lundi, Jean-François Copé s’inquiétait sur France Inter. «Il y a une disposition dont personne ne parle et qui pourrait être extrêmement préoccupante, qui est en fait le rétablissement d’une forme de communautarisme dans l’entreprise. Je m’explique : il s’agit d’introduire le fait religieux dans le code du travail […] On va créer de l’insécurité, il n’y a jamais eu de référence religieuse dans le code du travail.» Passons sur le fait que le FN en parlait déjà depuis plusieurs jours quand il a abordé le sujet.

23 mars 2016 suivi par Ciotti


Pierre Gattaz y va de son petit laïus. «La mesure 6 est très inquiétante, très inquiétante […] Le risque, c’est que tout le monde puisse venir pratiquer des faits religieux en entreprise, puisque ce sera l’obligation de laisser cette possibilité-là. C’est une boîte de pandore qu’on ouvre.»

source



Libé a écrit:Rappelons enfin que cet article porte sur les entreprises privées. Dans le service public, le conseil d’Etat rappelle que «le principe de laïcité fait obstacle à ce que les agents disposent, dans le cadre du service public, du droit de manifester leurs croyances religieuses».

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 3 Juin - 14:49 par Calculette

"Loi travail: une mesure sur la liberté religieuse supprimée"
selon Le Figaro du 5 avril 2016

La commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale a supprimé mardi de l'article premier de la loi sur la réforme du code du travail un ensemble de dispositions dont une relative à la liberté religieuse dans l'entreprise. La commission des Affaires sociales a retiré de cet article la liste des "principes essentiels du droit du travail" tels que les avait définis Robert Badinter dans son rapport et que les avait repris le projet de loi présenté par la ministre du Travail Myriam El Khomri.

Le projet de loi est au sénat en ce moment et cet article figurent encore dans toutes les versions accessibles.
Il est urgent de ne pas baisser la garde !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 22 Juin - 14:21 par Calculette

Comme Françoise Laborde (Sénatrice du Parti radical de gauche, Vice-Pdte de la Commission Culture Education, Déléguée Droits des Femmes, Observatoire de la Laïcité) déclare sur la laïcité au travail "il faut arrêter d'avoir peur des convictions religieuses"....
comme nous n'avons aucune confirmation officielle que cet article ahurissant de la Loi Travail faisant entrer l'islamisme en entreprise a bien été retiré...
comme il apparait toujours dans toutes les versions disponibles,
j'en remets une couche ! Bonne lecture...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 24 Juin - 23:01 par Regis

Bonjour,

je partage l'avis de ce bulletin à 100%. Ayant échangé avec un syndicat sur ce sujet, celui-ci m'a répondu que cette liberté religieuse était déjà mentionnée dans une loi de 1946. Néanmoins, je partage complètement l'avis de ce bulletin concernant le problème dans la formulation même qu'on trouve dans la nouvelle loi travail. Ce syndicat était d'accord avec moi et demandait depuis des années que l'entreprise n'avait pas à connaitre les opinions politiques ou religieuses de ses salariés et que cette pratique religieuse n'avait rien à faire dans une entreprise. Ce syndicat s'appelle force ouvrière.

Revenir en haut Aller en bas

Message Aujourd'hui à 15:46 par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum