"Je n'avais que trois ans"

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

22012016

Message 

Islamisme "Je n'avais que trois ans"




Samie, rescapée de l'islam "modéré"
Avertissement: Par ce témoignage, il n'est nullement question d'humilier les personnes qui m'ont donné la vie car je considère qu'ils sont tout comme moi des victimes de l'obscurantisme islamique.

  1. "Je n'avais que 3 ans"
  2. "Partie" par la fenêtre du 3ème
  3. à suivre...



"Je n'avais que trois ans"
(Chapitre 1)

J'avais trois ans, je me souviens. C'est arrivé après l'une de ces siestes interminables sous le ciel embrasé marocain, à l'heure bleue, l'heure où toutes les femmes s'activaient en cuisine, tandis que les hommes s'empressaient de rejoindre les terrasses de café. Je profitai de cette accalmie, loin des hurlements et des bruits des papas, papis, tontons qui donnaient de bonnes leçons aux mamans et aux enfants, pour me rendre sur la terrasse de notre petit immeuble en ruine en plein cœur du quartier malfamé de Sidi Boujida, à Fès.
J'aimais y courir seule, de toutes mes forces, et en chantant à tue-tête jusqu’à ce que je ne puisse plus respirer.

Un jour, dans mon terrain de solitude, un homme accroupi interrompit mes jeux. Il m'était familier car il passait souvent à la maison dire bonjour. Il avait une friandise pour moi: un yaourt à peine entamé ! Je pouvais le déguster à la condition que je m'asseye sur ses genoux. Les yeux ébahis, je m’exécutai. Une douleur aiguë, froide parcourut soudain mon entrejambes. Je renversai le yaourt, il y en avait partout sur ma jupe. Je me levai affolée et courus voir maman. Avec les grandes, elles étaient en train de blaguer sur la longueur des courgettes. Je sautai dans ses bras et me mit à pleurer. Je lui racontai la scène, je lui dis entre deux sanglots qu'on avait mis quelque chose dans « ma chose» (nommer un sexe était un acte violemment réprimé). Elle se mit à rire aux éclats, mais son rire semblait surjoué. Elle me posa à terre et me dit que je n'avais pas à réagir ainsi, que mon tonton avait juste envie de s'amuser avec moi.

Incha'Allah ... pourquoi ne me dis-tu pas "Incha'MOI" mère ?

J'étais perdue.
Je ne m'appartenais plus.
Je ne comprenais plus, on m'avait tellement promis que si j'étais obéissante, Allah ne me ferait pas cuire dans les feux de l'enfer, qu'il ne me maudirait pas comme il maudit les juifs et les chrétiens, que si j'étais obéissante Allah ne demanderait pas à un camion de m'écraser, il ne laisserait pas la maladie me faire du mal.
C'est à ce moment précis que je réalisai que ma mère ne me soutiendrait jamais, et que Allah ne me faisait plus peur. D'ailleurs, il ne répondait jamais à mes prières... Allah n'existait plus.

Je suis Samie, la fille du milieu. J'ai quatre frères et trois sœurs. Tous les deux ans exactement, ma mère mettait bas en alternant le sexe de sa progéniture, cette précision mathématique m'a toujours fascinée. L'aîné porte le nom du plus parfait des hommes, chéri par le plus grand des dieux: Mohamed. A sa naissance, nos parents avaient quinze ans à peine. Ce frère, homme buté et violent, a passé sa vie à faire des enfants, seule compétence dont Allah l'ait pourvu manifestement. La dernière de mes sœurs à être né au Maroc après moi est Shayma. A sa naissance, on me fit entrer dans la chambre à accoucher, rien dans l'expression de ma mère ne laissait entrevoir le calvaire qu'elle venait de subir. Je m'éclipsai; une violente nausée m'avait prise aux tripes.
Mon père portait le nom de Ahmed, l'un des nombreux dérivés de " Mohamed ". Je ne le connaissais pas beaucoup car il était parti travailler pour nous tous en France peu après ma naissance.

Je ne voulais plus qu'un tonton s'amuse avec moi. Un jour, je courrai en France, me disais-je.

Ma famille recevait beaucoup, notre porte était toujours ouverte car nous les musulmans, on était tous "frères". La nuit venue, chacun se trouvait un endroit pour dormir, à condition que les hommes soient séparés des femmes. On ne disait pas grand-chose aux enfants à ce sujet mais à partir de ce jour là, mon sommeil perdit son innocence. Je me suis mise à dormir sous les tables, derrière le sofa ou sous le grand lit de mes parents, en veillant bien évidemment à ne jamais m'approcher des toilettes qui se peuplaient de djinns épouvantables durant la nuit. Je ne voulais plus qu'un tonton s'amuse avec moi.

Mes pensées ainsi que mes rêves changeaient de nature quand je pensais à la France. Je répétais France, France, France et le son de ma voix m'enchantait. Mon esprit parcourait des images aux couleurs tendres mêlées de senteurs enivrantes, ce mot France  illuminait tous les visages lorsque mon père nous racontait sa vie là-bas lors de ses visites. Un jour je courrai en France, me disais-je.
Nous devions y rejoindre notre père avant l'hiver incha'Allah. Je bouillonnais de rage: on me disait incha'Allah quand je réclamais à manger, quand je demandais des sandales pour ne plus sortir pieds-nus... Pourquoi ne me dis-tu pas "Incha'MOI" mère ? Et pourquoi ne me dirais-je pas " Incha'MOI " après tout ?

En Novembre 1979, après un long voyage épuisant, un taxi nous déposa devant un petit bâtiment de couleur jaune pastel. Je vis de la neige pour la première fois de ma vie, il y en avait partout, elle craquait sous mes pas. Mes parents ne toléraient aucun signe ostentatoire de plaisir ou de bonheur, alors, de mon air le plus sérieux et sceptique, je lançai :
«  C'est donc ici que vivent ces mécréants ? Ces Nazaréens ? »

à suivre...ICI

Exclusivité de Révolte.exprimetoi.com
Boutons de partage en marge à gauche en haut. Merci ! 💙💐
avatar
Samie

Féminin Sceptique
Nombre de messages : 3

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

"Je n'avais que trois ans" :: Commentaires

avatar

Message le Ven 22 Jan - 18:30 par adrénaline

ces hommes sont de vils animaux.. la civilisation occidentale est en train d'être détruite par cet Islam

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 23 Jan - 13:22 par Figraou

Merci pour votre temoignage courageux. J'avoue en avoir eu les larmes aux yeux.
L'Islam est un cancer dont vous avez guerri, bravo.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 23 Jan - 14:09 par Aldo Sterone

Dans les pays musulmans, ils ne faut pas laisser un enfant sans surveillance. Meme pas 1 minute. Il peut se faire violer on the fly par un oncle. La predation des enfants est une realite taboue dans ces societes. L'oppression sexuelle a cree le vice et l'abus qui sont devenus la norme.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 11 Fév - 15:19 par ave caesar

Merci Samie pour ce témoignage magnifiquement écrit , d'habitude je ne serai pas attendri ...depuis quelques années le doute est toujours ma premiere réaction lorsque je vois ce type de texte que je crois être écrit pour attirer les sympathies , mais ici c'est brut et simple comme une histoire d'enfant qui ne prend pas de gants car c'est sa réalité depuis toujours , alors j'attends la suite avec intérêt ..Bon courage , certains moments doivent être si difficile quand on doit faire un si grand écart ...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 13 Fév - 1:35 par Samie

Merci Caesar pour ce fabuleux soutien et qui m'apporte tant de réconfort. Cela n'a pas été facile de déterrer tous ces souvenirs, mais en observant l'islamisation de la France, ce pays qui m'a accueillie de manière si inconditionnelle, je ne peux décemment pas me taire. J'ai envie de parler, de crier toute ma colère et ma peur: Non, pas d'Islam ici ! Ce serait terrible, ce serait la fin de ce que je considère être la plus belle civilisation de ce monde chaotique. Pour des raisons de sécurité que vous comprendrez aisément ( chez moi, on tue les apostats) je garde mon anonymat à tout prix. Je ne cherche ni sympathie, ni gloriole éphémère, mais je veux participer à l'éveil des consciences. Merci encore de m'avoir lue et comprise. Vous pourrez trouver la deuxième partie de mon témoignage ici même >  
http://revolte.exprimetoi.com/t2620-partie-par-la-fenetre-du-3eme#8031
Amicalement,
Samie

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 11 Déc - 18:32 par Calculette

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum