SOS Education "Il faut 'dépréciser, c'est-à-dire neutraliser' les repères sexués des enfants"

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Carton Rouge SOS Education "Il faut 'dépréciser, c'est-à-dire neutraliser' les repères sexués des enfants"

Message par Calculette le Dim 13 Déc - 0:20

Claire Polin Présidente de SOS Education a écrit:Chère amie, cher ami,

Je viens de m'entretenir avec un membre de notre association, Jean-François H., ancien instituteur, qui s'occupe de donner des cours de soutien scolaire à Nanterre dans le cadre de notre antenne des Hauts-de-Seine (SOS Éducation 92).

Il s'est abstenu lors du premier tour des élections régionales dimanche dernier, persuadé que quelque soit le résultat, le niveau des élèves allait continuer à sombrer.

"De toutes façons, me disait-il, les régions n'ont pas la main sur l'éducation. PS, Républicains, FN, ils ne pourront rien changer..."

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec lui. Tout d'abord, s'il est vrai que les prérogatives des régions sont limitées en matière d'enseignement, le poids politique des futurs présidents des grandes régions sera très important. Ils pourront assurément infléchir les politiques qui seront menées au niveau national. Il est donc essentiel de favoriser les candidats qui ont manifesté dans leur programme un vrai souci de l'éducation (voir à ce sujet le message que je vous ai envoyé hier, que vous pouvez retrouver ici).

Mais surtout, les régions subventionnent, parfois très généreusement, des associations qui interviennent régulièrement dans les écoles. Le choix de ces associations est tout sauf indifférent.

Prenons le cas de l'Ile-de-France, justement. Je vais vous révéler des informations extrêmement importantes, qui peuvent être de nature à changer la donne dimanche prochain.

J'ai découvert récemment cette vidéo, captée lors d'une formation à destination des professeurs et personnels éducatifs dispensée cette année à Paris par un collectif de syndicats et d'associations financées par la région Ile-de-France.

Il y est question de supports pédagogiques d'éducation sexuelle destinés aux enfants, pour "lutter contre les LGBT-phobies" (entendez : pour utiliser l'école afin de faire la promotion des minorités sexuelles).

Ce qu'on y voit dépasse tout ce que j'avais pu imaginer en matière d'endoctrinement ... si vous souhaitez en prendre connaissance, cliquez sur le visuel ci-dessous (au cas où le lien ne fonctionnerait pas, vous pouvez retrouver cette vidéo ici et )


Vous avez bien entendu : on demande aux fonctionnaires de l’Éducation nationale de "dépréciser, c'est-à-dire neutraliser" les repères sexués des enfants. Les personnes qui ne sont pas transsexuelles sont désormais catégorisées "cis-genres", comme s'il s'agissait d'une maladie ! On invite à modifier le prénom des élèves, ou à les désigner avec un pronom neutre ! L'homosexualité doit être constamment mise en scène, par exemple à travers ce couple de "deux papas qui félicitent leur petite fille d'avoir ses règles".

"C'est bien d'inclure, mais c'est mieux de remettre en question les normes elles-mêmes", déclare la formatrice devant une assistance qui ne semble pas sourciller. "On critique les normes, tout type de norme" ! Quel éducateur à peu près sain d'esprit peut entendre cela sans bondir ?

Le genre (vous savez, cette théorie-qui-n'existe-pas) est expliqué par l'image d'une fabrique où rentrent des petits personnages indifférenciés sexuellement et où ils se font attribuer un kit de fille ou de garçon, et à la fin du chapitre ils sont invités à échanger leur kit...

Et la formatrice de se féliciter ensuite sur l'attractivité visuelle et l'accessibilité de ces supports qui permettent de manipuler les plus jeunes enfants, en se faisant passer pour des mangas !

Quand j'ai vu cette vidéo, je me suis tout de suite demandée : mais qui organise ces formations ? Qui les finance ?

Eh bien la liste est édifiante, puisque, parmi les organisateurs de cette formation, on trouve une longue liste de collectifs soutenus par la Région Ile-de-France, présidée par le socialiste Jean-Paul Huchon. Les sectaires de l'UNEF, qui touchent de la région des dizaines de milliers d'euros de subventions. L'inter-LGBT, par exemple (46 000 euros de subventions en 2012). L'association Contact (5 000 euros). L'association SIS (15 831 euros). Les syndicats CGT (271 951 euros), CFDT (219 537 euros), FSU (81 707 euros). Mais aussi la FCPE (24 000 euros), qui est pourtant censée représenter les parents d'élèves !

La candidate du parti des Républicains, Valérie Pécresse, et celui du FN, Wallerand de Saint-Just, semblent tout à fait conscients du problème, puisqu'ils se sont engagés à couper les vivres des lobbies faisant la propagande de cette idéologie. Mais aujourd'hui, on risque de voir la région tomber aux mains du socialiste Claude Bartolone, qui, à la suite de Jean-Paul Huchon, ne manquera pas de leur ouvrir en grand son carnet de chèques et les portes des établissements scolaires ! Sur sa liste électorale figurent des personnalités aussi exotiques que l'acteur de films pour adultes et militant de la cause des travailleurs du sexe Thierry Schaffauser, dit "Zezetta Star", qui se définit comme "citoyen transpédégouine" et réclame le financement public de l'industrie pornographique. Claude Bartolone annonce d'ailleurs la couleur, en consacrant dans son programme une double page à l'activiste fanatique LGBT Jean-Luc Romero, dont les officines soi-disant de "lutte contre les discriminations" bénéficient de dizaines de milliers d'euros de subvention par la région...

En Ile-de-France, le clientélisme a tourné à la gabegie la plus scandaleuse. Songez que ces dernières années, les travaux de rénovation de nombreux lycées, si nécessaires au vu de l'état de délabrement dans lequel ils se trouvent, ont été gelés... afin de dégager les crédits nécessaires à l'arrosage tous azimuts d'associations aux missions plus improbables les unes que les autres, de la construction de yourtes à la "pédagogie égalitaire compensatoire" !

J'ai montré à Jean-François cette vidéo, et je lui ai posé une question très simple : en tant que membre de SOS Éducation, peux-tu laisser passer cela ?

Il m'a annoncé qu'il allait réfléchir au candidat le mieux placé pour faire barrage de manière efficace à Claude Bartolone. Moi-même, dans ma propre région, je scrute à la loupe les subventions qui ont été versées par la majorité sortante avant de choisir le candidat pour lequel je vais voter.

En effet, le problème des subventions versées à des associations douteuses qui cherchent à brouiller les repères des enfants concerne l'ensemble du territoire. Ces groupuscules ne représentent en réalité personne, mais ils terrorisent les politiciens comme Claude Bartolone, qui les financent et couvrent leurs agissements en qualifiant leur propagande de "rumeur".

C'est un véritable déni de démocratie.

Si vous voulez que cela change, faites suivre ce message à tous vos amis ! Jusqu'à dimanche, nous pouvons toucher des milliers de personnes indécises qui ne savent pas encore si elles vont voter, ni pour qui. Votre mobilisation sera décisive.

Nous ne pouvons pas laisser nos impôts financer le lavage de cerveau de nos enfants.

Alors, s’il vous plaît, faites suivre ce mail, et aidez-moi à mener ce combat en devenant membre de SOS Éducation. Contrairement à tous les lobbies dont je vous parle, notre association refuse de recevoir le moindre euro venant de fonds publics, ce qui garantit notre complète indépendance et notre liberté de parole.

En devenant membre de SOS Education par un simple don, vous pouvez faire bouger les mentalités. Nos convictions sont fortes : ensemble, nous pouvons ébranler des montagnes. Mais sans vous je ne peux rien faire.

Ne perdez pas une seconde : faites suivre ce mail, et dites à vos proches que pour nous rejoindre, il suffit de cliquer sur ce lien.

Je compte sur vous.


Claire Polin
Présidente de SOS Éducation
avatar
Calculette

Féminin Filloniste
Nombre de messages : 4520

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum