Le ramadan survivra-t-il au réchauffement climatique ?

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

02072015

Message 

Islamisme Le ramadan survivra-t-il au réchauffement climatique ?




Aussi sur Boulevard Voltaire

Le ramadan survivra-t-il au réchauffement climatique ?


Une vague de chaleur venue du désert subsaharien traverse en ce moment l’Europe. J’ai une pensée émue pour ces musulmans qui, travaillant dur parfois, traversent ce tsunami caniculaire le ventre vide et n’ayant le droit que d’avaler leur salive en guise de rafraîchissement.

Hier travaillait chez moi avec Fabio, un entrepreneur portugais, un amour de géant noir musulman, en pleine force de l’âge mais pratiquant le ramadan… Je les connais depuis des années, ces deux-là. J’étais embêtée : je savais, sous ces 40°, qu’ils devaient être assoiffés mais également que Babacar jeûnait…J’ai finalement pu glisser, en douce, un grand verre d’eau à Fabio. Tentant une timide approche vers le musulman, j’essuyais un refus catégorique et néanmoins souriant du géant qui se traînait, titubant, au bord de l’évanouissement !

Malheureuse, mon cœur balançait entre le respect de cette pratique archaïque et le besoin de désaltérer un homme assoiffé… J’avais le sentiment de non-assistance à personne en danger et gardais la main sur le téléphone pour appeler les pompiers… Finalement, Babacar a disparu discrètement (dormir dans le camion ?). Au lieu de le rejoindre pour partir, son patron a dû reprendre avec patience et indulgence le boulot de son employé qui n’était « ni fait ni à faire »

Je suis révoltée de voir des travailleurs de force comme Babacar, d’habitude enjoué, courageux et bosseur, réduits à l’état de loque humaine ! Cet immigré, père de famille, a de la chance… Il garde son job parce que son boss Fabio est un type bien et qu’il sait que, ramadan mis à part, son employé ne rechignera devant aucune tâche ! Ce brave musulman pratiquant n’a pas « choisi », il est né dans la soumission à la volonté d’Allah (signification du mot « islam »). Babacar n’est pas instruit et, comme beaucoup de ses coreligionnaires, il ne connaît que la charia, et encore, partiellement grâce à Dieu ! Ce qui le rend attachant.

Il ignore que des imams soucieux de conserver leurs effectifs – et malgré la polémique qu’ils engendrent au sein du milieu rigoriste – délivrent une autorisation exceptionnelle en cas de « soif extrême » pour les femmes enceintes, les malades et les travailleurs de force. « Ceux qui ne peuvent supporter la soif peuvent boire juste assez pour étancher leur soif, et […] le jeûne ne sera pas invalidé », assurait dans une fatwa (décret religieux) le grand ayatollah iranien Assadolah Bayat Zanjani, proche des réformateurs, en plein mois sacré du ramadan.

Afin de rassurer définitivement les plus radicaux de mes éventuels lecteurs musulmans sur leur chance d’accéder au paradis d’Allah, le Coran précise dans la sourate 2 verset 185 : « … Donc quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours. Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants ! »

L’année dernière, une colonie de vacances dans l’Aube a été cruellement endeuillée : l’accident provoqué par le chauffeur qui somnolait au volant de son Minibus a tué 4 enfants, un encadrant de 20 ans ainsi que le conducteur. Les exemples de dangers et de drames liés au ramadan sont légion dans notre pays depuis que l’islam y impose progressivement sa dictature théocratique.
« L’islam est un enjeu majeur pour 2017 », concède Manuel Valls. Avec de telles pratiques, que ceux qui s’accommodent de cet obscurantisme digne des pires sectes et flattent l’Oumma – communauté musulmane – à des fins électoralistes ne me parlent surtout pas d’égalité des chances !
Calculette@LaMutine
Boutons de partage en marge à gauche en haut. Merci ! 💙💐


Dernière édition par Calculette le Lun 24 Aoû - 20:38, édité 2 fois

Calculette

Féminin LR
Nombre de messages : 4429

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Le ramadan survivra-t-il au réchauffement climatique ? :: Commentaires

Message le Jeu 2 Juil - 2:55 par Calculette

Le Ramadan, mois de spiritualité, de djihad et de martyre Memri

Le Ramadan, mois de jeûne, a le statut de mois de spiritualité et de dévotion religieuse. Cependant, dans la tradition musulmane, il est aussi perçu comme un mois de djihad et de martyre, un mois où Allah confère des victoires militaires à Ses croyants. C’est pendant le Ramadan que les musulmans ont triomphé de plusieurs batailles, dont celle de Badr en 624 entre les partisans de Mahomet et une caravane marchande de la tribu des Quraysh ; la conquête de la Mecque en 630 et de l’Andalousie en 711 ; la bataille d’Al-Zallaqa en 1086, dans laquelle les musulmans espagnols ont vaincu les Castillans à proximité de la ville de Badajoz, à la frontière portugaise actuelle, et la guerre de 1973 (nommée Guerre du Ramadan).

Conscients de la signification religieuse et militaire historique du Ramadan, les mouvements islamistes et djihadistes, et parfois aussi des organisations et médias arabes du courant dominant de l’islam, appellent au djihad et au martyre durant ce mois. Des messages, des articles et des sermons publiés pendant cette période expliquent le lien entre le Ramadan et le djihad et soulignent les points suivants :

- Le commandement du djihad, qui est d’une importance suprême en tout temps, gagne en importance au cours de ce mois sacré et reçoit la priorité sur tous les autres commandements.

- Il existe un lien étroit entre le jeûne et le djihad. Le premier est le djihad de l’âme, qui vise à lui éviter de pécher, tandis que le second est le djihad contre les ennemis, qui les empêche de répandre la « corruption » dans le monde. En outre, le jeûne est un moyen puissant de préparer l’âme au djihad, de s’auto-éduquer à l’obéissance, la dévotion, la résilience et l’endurance, toutes les vertus du combattant du djihad qui lui permettent de vaincre ses ennemis. Pendant le Ramadan, Allah accorde aux combattants une force spéciale, malgré leur jeûne – ou plutôt grâce à lui.

- Ceux qui deviennent martyrs durant le mois de Ramadan seront doublement récompensés au Paradis.

- Au cours du Ramadan, les musulmans veillent particulièrement à protéger le caractère sacré des lieux saints musulmans, empêchant les infidèles de les « profaner ».

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 6 Aoû - 0:46 par Abd El Salam

Du nouveau : http://terre-islam.forumprod.com/michel-onfray-et-le-coran-fin-des-mensonges-t14.html#p15

Revenir en haut Aller en bas

Message Aujourd'hui à 15:44 par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum