Salman RUSHDIE par A. Jean-Mairet

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Islamisme Salman RUSHDIE par A. Jean-Mairet

Message par Calculette le Dim 19 Avr - 16:30

Jean-Mairet Alain. a écrit:L’histoire derrière le livre « Les Versets Sataniques » de Salman Rushdie dont la tête a été mise à prix suite à une fatwa de l’ayatollah Khomeyni. (La prime iranienne pour tuer Salman Rushdie portée à 3,3 millions de dollars)

D’abord, il faut préciser qu’elle nous vient en principe directement de la Sira originale, l’ouvrage de Ibn Ishaq (~704-~764) qui a entièrement disparu entre temps et que nous connaissons surtout sous la forme de la recension d’Ibn Hicham, qui a vécu environ un demi-siècle après Ibn Ishaq. Dans sa recension, Ibn Hicham précise qu’il a omis certains passages, dont il estimait qu’ils nuisaient à la bonne réputation du prophète. Le passage des versets sataniques semble être de ceux-ci, car il est absent dans la Sira d’Ibn Hicham, mais on le trouve dans les chroniques de Tabari (839-923), un énorme ouvrage censément historique dont nous savons qu’il est basé en partie sur la Sira originale, à laquelle Tabari avait accès (et dont il a fait une sélection différente de celle d’Ibn Hicham).

Nous sommes à la Mecque, donc au début de la «révélation», à une époque où le prophète et ses compagnons étaient en très mauvais termes avec les gens de la Mecque, qui trouvaient l’islam beaucoup trop intolérant. Selon Tabari, le prophète regrettait cette situation, qui le coupait des gens de son clan, et il cherchait à réconcilier les deux camps adverses. Il était tourmenté, déchiré entre son affection pour son clan et sa vocation religieuse.

C’est alors que satan serait intervenu. Pendant la révélation (la première récitation) de la sourate an-Najm (l’étoile, sourate 53, la 23e révélée selon l’Azhar), satan aurait troublé Mohamed et lui aurait fait dire, au lieu de ce que le coran standard indique aux versets 19 à 23, soit

   Avez-vous vu [les divinités] Lat et Uzza, Et l’autre, Manat, la troisième? Serait-ce à vous le mâle et à Lui la femelle? Que voilà donc un partage injuste! Ce ne sont que des noms que vous avez inventés, vous et vos ancêtres. Allah n’a fait descendre aucune preuve à leur sujet. Ils ne suivent que la présomption et les désirs de [leurs] âmes, alors que la direction leur est venue de leur Seigneur.

La chose suivante:

   Avez-vous vu [les divinités] Lat et Uzza, Et l’autre, Manat, la troisième? Ce sont des déesses de haut rang, Et leur intercession est des plus prisées.

Ce qui bien sûr a beaucoup plu aux bourgeois de la Mecque, car ces trois divinités étaient très importantes pour eux. Le fait que Mohamed et son dieu reconnaissent ainsi leur rang permettait d’envisager une réconciliation, une acceptation de l’islam, de la nouvelle religion. C’était tout ce qu’ils voulaient, au fond, semble-t-il: une reconnaissance de leurs propres croyances par l’islam. Ainsi, après la révélation, tout le monde s’est prosterné: le prophète, puis les musulmans ET les Qurayshites et tous les autres, en signe de joie et de soumission à la révélation. Un seul homme, un vieillard, refusa de joindre les autres et se prosterna dans son coin, au-dessus d’une poignée de terre de la vallée. Les musulmans n’avaient rien remarqué de spécial, tout le monde était content. La bonne nouvelle a aussi atteint les musulmans qui se trouvaient alors en Abyssinie: les Qurayshites ont accepté l’islam! La Mecque était réconciliée autour de la nouvelle religion, c’était la liesse.

C’est alors que Gabriel s’est pointé et a fait les gros yeux à Mohamed, lui a passé un terrible savon. Mohamed était effondré, mais dieu l’a bien vite consolé et a annulé la farce de satan. En outre, mais bien plus tard, après l’Hégire (sourate Al-Hajj, no 22, 103e sourate révélée, verset 52), dieu lui a envoyé une révélation pour mettre les choses au point et expliquer pourquoi le coran avait été modifié:

   Nous n’avons envoyé, avant toi, ni envoyé ni prophète qui ait pu réciter sans que Satan ne jette le trouble dans sa récitation. Dieu abroge ce que Satan ourdit, puis Dieu établit ses versets. Dieu est savant et sage.

Mais sur le moment, quand Mohamed a abrogé la reconnaissance des déesses des Qurayshites, les choses ne se sont pas trop bien passées. Les Qurayshites se sentaient trahis, roulés dans la farine: on leur avait promis une reconnaissance, par la parole même de dieu, et voilà que dieu revenait sur sa décision? Et puis quoi encore? Et les accords qui avaient pu être trouvés ont, eux aussi, été annulés, et la situation était plus tendue que jamais. Et le fait est que le coran officiel ne contient que la version soi-disant dictée par dieu, qui dénigre les divinités des Qurayshites.

La morale de cette petite histoire est que les musulmans, pour plaire à leur dieu, ne font des concessions que très temporairement et reviennent volontiers, quand ça leur paraît nécessaire, même sur les promesses de leur dieu. Les musulmans qui connaissent cette anecdote, et tous les «bons musulmans», ceux qui représentent l’islam officiellement, la connaissent, sont ainsi incités à admettre à peu près n’importe quoi pour obtenir gain de cause, dans la certitude que leur dieu leur pardonnera volontiers lorsqu’ils reviendront sur leur parole. Allah est si gentil avec les musulmans…

Et c’est à peu près cette approche que Rushdie décrit dans son livre romanesque. Dans le passage en question, il suggère que le prophète a roulé les Qurayshites délibérément, puis a inventé cette histoire de satan pour se dédouaner. Ce qui implique que tout le coran est un tissu de mensonges composé par un homme ambitieux et sans scrupules. Et c’est surtout pour cela que les musulmans veulent sa peau. Mais il faut tout de même relever que, dans son livre, il décrit cette anecdote comme étant le rêve d’un de ses personnages, un être très troublé et tourmenté et dont il est pour le moins abusif de prétendre qu’il traduit la pensée de Rushdie. Mais pour les musulmans, ou du moins pour pas mal de musulmans influents et puissants, la simple suggestion, en de tels cas, suffit.

source


Dernière édition par Calculette le Mer 22 Avr - 10:59, édité 2 fois

Calculette

Féminin LR
Nombre de messages : 4466

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Islamisme Re: Salman RUSHDIE par A. Jean-Mairet

Message par Calculette le Mer 22 Avr - 10:49


Calculette

Féminin LR
Nombre de messages : 4466

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum