Précédentes attaques islamiques contre Charlie Hebdo

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Islamisme Précédentes attaques islamiques contre Charlie Hebdo

Message par Calculette le Sam 10 Jan - 11:37

La LDJM contre Charlie Hebdo

Quand Karim ACHOUI, fondateur et président de la Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans (LDJM) s'acharnait contre Charlie Hebdo


Décembre 2013



On est prévenus: la centaine d’avocats et de juristes qui composent la toute récente Ligue de défense judiciaire des musulmans (LDJM) vient de porter plainte contre Charlie Hebdo (ici, le texte de la plainte selon le compte FB de la LDJM), qui a osé publier en une un dessin illustrant les violences de l’armée égyptienne contre les Frères musulmans. Un dessin «islamophobe» donc, puisqu’il est titré «Le Coran c’est de la merde». Ils se sont mis à cent pour déchiffrer le titre d’un dessin satirique. Que le titre. Deux cents yeux pour ne lire qu’un quart d’un dessin. Belle performance.
La petite troupe est menée par l’avocat Karim Achoui. Un avocat radié du barreau en 2012 et très régulièrement désigné comme «l’avocat du milieu» par une presse bourgeoise qui oublie que même la pègre a le droit d’être défendue. Passons sur le curriculum vitæ d’ex-maître Achoui, on aura l’occasion d’y revenir plus tard.
Karim Achoui a fondé la LDJM pour lutter contre l’islamophobie. Mais il poursuivra Charlie Hebdo pour incitaion à la haine raciale. Son but est le même que celui des associations musulmanes qui avaient attaqué notre journal suite aux publications des caricatures danoises de Mahomet en 2006: assimiler la critique des religions à du racisme et pénaliser le blasphème. Utiliser l’image du Coran pour à la fois se foutre de la gueule des Frères musulmans qui voulaient faire de la religion une arme politique et dénoncer les violences de l’armée égyptienne, c’est donc insulter le milliard et quelques de musulmans en raison de leur «race»... Parce que nous nous étions moqués de la Vierge, l’extrême droite catholique nous a bien attaqués pour «racisme anti-français»! Karim Achoui prend modèle sur ces glorieux défenseurs des droits de l’homme.
Quitte à lutter contre la haine raciale, pourquoi Karim Achoui ne met-il pas ses talents de radié du barreau au service du MRAP, de SOS Racisme, de la Licra ou de toute autre association qui lutte contre les discriminations? Parce que la lutte contre le racisme n’est plus à la mode. Non pas que le racisme a été éradiqué de France, loin de là, mais parce que l’islamophobie est plus porteuse médiatiquement. À tel point qu’on a l’impression que les étrangers ou les citoyens d’origine étrangère ne sont plus agressés en France que parce qu’ils sont musulmans... Les victimes de racisme qui sont d’origine indienne, asiatique, rom, noire africaine, antillaise, etc., auront bientôt intérêt à se trouver une religion si elles veulent être défendues. L’extrême droite musulmane (trop souvent appelée salafiste), qui essaie d’imposer aux autorités judiciaires et politiques la notion d’islamophobie, n’a pas d’autre but que de pousser les victimes de racisme à s’affirmer musulmanes. D’ailleurs, Karim Achoui décrit son action dans Marianne comme étant «un combat communautaire pour des libertés individuelles». Et puis sur iTélé, où il faisait de la retape pour son association, le radié du barreau estimait la population musulmane en France à 8 ou à 10 millions de personnes, soit «la population de la Tunisie». Ce chiffre délirant fait de chaque immigré ou enfant d’immigrés d’origine musulmane un musulman de fait. Un peu comme si chaque enfant de catholiques ou de juifs était obligatoirement un catholique ou un juif. Karim Achoui reprend à son compte le discours de l’extrême droite française, qui aimerait voir en chaque immigré basané un musulman. Les musulmans, il semble lui aussi les identifier au faciès. Si c’est le cas et fort de ce talent, Achoui peut peut-être entamer une carrière de flic.

Pour ceux que les chiffres obsèdent, rappelons qu’en 2010, selon une enquête de l’Ined (Institut national d’études démographiques) et de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), 2,1 millions de personnes se déclaraient musulmanes en France, tandis que 11,5 millions se disaient catholiques et 125 000, juives... Oui, ce sont des chiffres qui font mal aux communautaristes de tout poil.
Nous attendons donc la plainte de la LDJM, une plainte infamante si elle n’était pas surtout ridicule puisqu’elle nous range, nous, qui sommes pour la régularisation des sans-papiers et le vote des immigrés, dans le camp de ceux que nous combattons le plus radicalement: les racistes et les fascistes.

Karim Achoui et tous ceux pour qui l’islamophobie représente le bon filon pour exister médiatiquement ne peuvent pas sortir totalement perdants d’un procès comme ils nous en promettent un. Si la justice leur donne raison, c’est effectivement une victoire pour le communautarisme religieux et l’extrême droite musulmane, catholique, juive et autre, puisqu’un délit de blasphème empêchera tout commentaire critique ou humoristique de textes et de rituels qui ne seront plus sacrés uniquement pour ceux qui y croient et qui les pratiquent, mais également pour ceux qui ne croient pas. Si la justice leur donne tort, ils pourront fédérer autour d’eux l’extrême droite musulmane et les paranoïaques qu’elle manipule, qui crieront d’une seule voix au complot anti-islam. À bientôt, donc, Karim Achoui. 
Charb



Communiqué officiel de la LDJM du 17 septembre 2013 :

Les avocats de la Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans ont préparé un projet de plainte avec constitution de partie civile contre Charlie Hebdo, qui sera déposé dans les prochaines heures auprès du doyen des juges d'instruction près du Tribunal de Grande Instance de Paris, dont voici les termes :

Monsieur le doyen,

Je soussigné M. Karim ACHOUI, président de la Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans (LDJM) association au sens de la loi du 1er juillet 1901, ai l'honneur de vous exposer les faits suivants :

Le 10 juillet 2013, un hebdomadaire français dénommé « Charlie Hebdo » a publié une couverture représentant un homme de confession musulmane, arborant une barbe ainsi que coiffé d’un couvre-chef typique, victime de tirs d’arme à feu et se protégeant avec un ouvrage, représenté comme étant le Coran. Un commentaire à cette image indique que « le Coran c’est de la merde, ça n’arrête pas les balles ».

C'est pourquoi je dépose plainte contre LES EDITIONS ROTATIVES immatriculé sous le numéro 388 541 336 00029 au registre du commerce et des sociétés (RCS) de Paris, dont le siège social est situé au 26 rue Serpollet 75020, Paris pour les infractions de provocation et incitation à la haine à raison de l’appartenance religieuse ainsi que d’injure.

D’une part, l’infraction d’incitation à la haine en raison de l’appartenance religieuse est prévue à l’article 24 de la loi du 29 juillet 1881 aux termes duquel « ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende ou de l'une de ces deux peines seulement ».

Les moyens énoncés à l’article 23 de la loi du 29 juillet 1881 sont les « écrits, imprimés, dessins, gravures, peintures, emblèmes, images ou tout autre support de l'écrit, de la parole ou de l'image vendus ou distribués, mis en vente ou exposés dans des lieux ou réunions publics, soit par des placards ou des affiches exposés au regard du public, soit par tout moyen de communication au public par voie électronique ».

En l’espèce, la couverture litigieuse provoque à la discrimination et à la haine à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur appartenance à la religion musulmane. Conformément aux dispositions de l’article 32 de la loi du 29 juillet 1881, cette provocation est réalisée par le biais de la diffusion d’écrits et de dessins imprimés.

D’autre part, l’infraction d’injure est définie par l’article 29 de la loi du 29 juillet 1881 comme « toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l'imputation d'aucun fait […] ». En outre, aux termes de l’article 33 de la loi du 29 juillet 1881, « sera punie de six mois d'emprisonnement et de 22.500 euros d'amende l'injure commise, dans les conditions prévues à l'alinéa précédent, envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ».

En l’occurrence, l’expression « le Coran c’est de la merde » constitue une expression outrageante, qui est commise à raison de l’appartenance à une religion déterminée, à savoir la religion musulmane.

Par ailleurs, la couverture de « Charlie Hebdo » en date du 10 juillet 2013 contrevient aux dispositions de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme, et notamment de ses articles 9, prévoyant la liberté religieuse et 10 protégeant « le droit d’autrui ». Il est important de noter que la notion de « droit d’autrui » inclut le respect du « sentiment religieux ». La couverture de « Charlie Hebdo » peut, également, être appréhendée par l’article 17 qui concerne l’abus de droit dans la mesure où la liberté d’expression est utilisée de manière abusive pour inciter à la haine.

Je me constitue partie civile entre vos mains et offre de consigner la somme qu’il vous plaira de fixer.

Naturellement, je reste à votre disposition pour toute information complémentaire.

Recevez, Monsieur le Doyen, l'expression de mes salutations distinguées.

M. Karim ACHOUI
Président de la Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans

source

Et ce n'est pas tout :



La LDJM a annoncé plusieurs dépôts de plaintes contre d'autres journaux, "Valeurs Actuelles" ou "Riposte laïque". Même Manuel Valls est attaqué devant la Cour de justice de la République après ses propos controversés sur "la compatibilité de l'islam avec la démocratie".


Dernière édition par Calculette le Ven 23 Jan - 11:40, édité 11 fois
avatar
Calculette

Féminin LR
Nombre de messages : 4539

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Islamisme Charlie Hebdo en feu

Message par Calculette le Mar 13 Jan - 21:16

Jeudi 18 septembre 2014, Edwy Pleynel patron de Médiapart, était invité à faire la promotion de son bouquin "Pour les musulmans"

Edwy Pleynel patron de Médiapart a écrit:"Il n'y a pas plus de problème avec l'islam qu'avec les autres religions. Qu'est ce que c'est que cette bienséance xénophobe raciste. Vous savez, c'est comme ça que se diffuse les idées criminelles ! "
4.40

En parfaite contradiction, voici ce qu'avait exprimé Charb patron de "Charlie Hebdo" pourtant "extrêmement" de Gauche comme Pleynel. mais doté de lucidité de réalisme bien loin du politiquement correct de son confrère :

Charb a écrit:"Qu'ils ne viennent pas nous dire sous quelle loi il faut qu'on vive, moi je vis sous la loi française, je ne vis pas sous la loi coranique(...) Le seul sujet qui pose problème visiblement c'est quand l'on parle de l'islam radical. Quand on attaque très violemment l'extrême droite catholique, personne n'en parle dans les journaux, mais on n'a pas le droit de rigoler des intégristes musulmans."

A une autre occasion, Charb confiait ses réflexions
"Ce qui est surprenant, ce sont les modérés musulmans qui se comportent comme les extrémistes cathos"



Dernière édition par Calculette le Ven 23 Jan - 11:35, édité 1 fois
avatar
Calculette

Féminin LR
Nombre de messages : 4539

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum