Frankenstein ne maîtrise plus sa créature : mort à Sivens, panique à Nantes

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

29102014

Message 

La Gauche Frankenstein ne maîtrise plus sa créature : mort à Sivens, panique à Nantes




Aussi sur Économie Matin

Frankenstein ne maîtrise plus sa créature : mort à Sivens et panique à Nantes, Toulouse et Dijon !


Mise à part la tristesse, c’est un contentement de voir ce parti socialiste aux prises avec un de ses monstres : Frankenstein contre sa créature, sa putain Antifa (émanation du Front de gauche) mâtinée de khmer vert (EELV). Le monstre qui erre dans les bois en se nourrissant de baies sauvages...récupère la tragédie de Sivens pour racoler à son compte comme naguère au profit de son créateur -souteneur socialiste.

C’est aussi une colère noire qui m’envahit lorsque je vois la façon dont ce gouvernement prétend "gérer" le drame de Sivens : me revient immanquablement le souvenir traumatisant du lynchage par les pouvoirs publics l'année dernière, d’Estéban Morillo la victime d'une agression Antifa ayant entraîné la mort de Clément Méric. C'est une autre "tache indélébile sur l'action de ce gouvernement" comme dit Duflot, que je mets immanquablement en parallèle avec la responsabilité de ces mêmes pouvoirs publics dans la mort de Rémi Fraisse, militant écologiste.

Photo de l'occupation à Sivens postée par Yannick Villardier, ex n°3 du parti de la ruralité CPNT

Europe Ecologie Les Verts -EELV- ce parti écologiste "européen" est aussi extravagant en France que le serait un "parti Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres" -LGBT- ou un "parti de la laïcité". EELV draine une adolescence attardée, naïve et attendrissante (Rémi Fraisse en était le prototype). Il est un prétexte pour les mouvances internationales Antifas renforcées par les Black Blocs et sert de fer de lance à l'anarchisme altermondialiste le plus violent et devenu incontrôlable.
Il faut pourtant bien se souvenir que les questions environnementales étaient traitées dès 1971 sous Pompidou par le ministère de "La Protection de la nature et de l’Environnement".
Alors que la Droite s'occupe d’Écologie, la Gauche en a toujours fait une arme électoraliste et politicienne. Le "naturalisme subversif" porté par Brice Lalonde obtient la création du parti écolo "les Verts" sous Mitterrand en 1982. "Globalisons les luttes pour globaliser l'espoir !" proclame José Bové en 2003.

Panique à Nantes ce 1er novembre 2014  



Aujourd'hui après la mort de Rémi Fraisse, les socialistes en appellent à "la responsabilité de tous" mais s’en exonèrent !
"Depuis quarante-huit heures, aucun membre de ce gouvernement (…) ne s'est exprimé pour présenter ses condoléances." souligne à juste titre Duflot. Nous découvrons un pouvoir pressé uniquement de tempérer la révolte militante tournée vers les forces de l'ordre et les pouvoirs publics, contre ce qu'elle nomme si bien "l’État terroriste !"

Hollande se décide à lancer son trémolo pathétique s’engageant à "veiller personnellement" à ce que soit faite "la vérité, toute la vérité sur ce qui s'est passé durant cette manifestation qui a été violente." Sur le terrain, non seulement aucune interpellation en particulier parmi les "black blocs" vêtus de noirs, gantés, visages dissimulés, dont beaucoup étaient équipés de masques à gaz, ou armés de bâtons....selon Libération; Mais on découvre ahuri que le sac à dos du jeune Rémi, pièce à conviction pourtant essentielle dans l'enquête est encore entre les mains des contestataires trois jours après le drame !

"Je n'accepterai pas la mise en cause des policiers et des gendarmes qui ont compté de nombreux blessés dans leurs rangs" et qui sont  "confrontés souvent à une violence extrême". C’est ainsi que Valls défend ses troupes qui n’ont fait qu’obéir aux ordres comme lorsqu’elles gazent les familles de la Manif Pour Tous… ou brutalisent les veilleurs pacifiques. 

Le pompon revient à Cazeneuve qui pour calmer le jeu, se fait sentencieux et moralisateur : "A chacun qui porte une parole publique d'être responsable et d'être dans la retenue. On ne peut pas procéder à des accusations avant que la justice n'ait été au bout de ses enquêtes. Dès lors que l'on est contre la violence on ne peut pas non plus occulter des violences qui se sont produites et qui ont conduit à un engrenage funeste." Il ose même avec une lucidité désorientée "On ne peut pas se lamenter du feu quand on passe son temps à attiser les flammes"

Des violences incroyables contre la police à Nantes, Toulouse et Dijon pour "honorer la mémoire de Rémi Fraisse", les 21 gardes à vue seront levées, après des rappels à la loi et de simples mesures alternatives aux poursuites...

Hier encore, après la mort de Clément Méric, cette gauche dans un même élan jetait un simple suspect à la curée.
Le 5 juin 2013 pour la mort accidentelle -elle aussi- de Clément Méric un des agresseurs Antifas, nous avons assisté impuissants au lynchage du jeune Esteban Morillo immédiatement accusé d’ "assassinat" avant enquête, avant jugement. Lui n'avait que ses poings pour se défendre, ni grenades offensives des gendarmes, ni bouteilles d'acide et cocktails Molotov des manifestants de Sivens.

Politiciens -Valls en tête-, magistrats du syndicat du "mur des cons", médias, et  boboland réunis de concert ont nié la présomption d'innocence et la légitime défense. Le doute -magistral dans cette affaire- ne lui a jamais profité,  Esteban a été incarcéré 15 mois, sans doute aussi pour le protéger de la haine démentielle provoquée par l'hallali médiatique ! Brisé par la mort de son adversaire et par le harcèlement judiciaire subit par ses proches, Esteban a été libéré mais jamais officiellement réhabilité.

Au lendemain de la mort de Clément Méric, le 06 juin 2013
Hollande depuis le Japon déclarait " Ces violents personnages méritent la plus lourde des sanctions." Il ne parlait pas des gendarmes ni des Antifas mais des victimes de leurs guet-apens !

Valls : sur les mêmes qu'à Sivens "Ce n’est pas le moment de faire des amalgames.  Il ne faut pas confondre avec ceux qui d’une manière ou d’une autre luttent contre le fascisme" répondant à Copé qui demandait la dissolution des groupes extrémistes de Gauche comme de Droite.

Sous la pression médiatique et politique, Serge Ayoub a dissout lui même son organisation d'extrême droite qui n'était même pas partie prenante dans le drame mais les Antifas venus "casser du skin" ce jour-là, poursuivront tranquillement leurs violences et leurs menaces avec la bénédiction du gouvernement !
Circulez braves gens, il n'y a rien à voir...


Il y a un peu plus d’un mois, le 17 septembre 2014,  39 députés se joignaient à  Yannick Moreau UMP et déposaient la proposition de loi n°2205 "tendant à élargir les conditions de dissolution des associations ou groupements de fait tels que les groupes antifas". Pour l’instant, celle-ci est restée lettre morte.


Comment osent-ils exiger le respect des institutions, eux qui violent tous nos principes ?


"Assassinat sordide" ou "engrenage funeste", un an et demi séparent ces deux morts accidentelles de Clément Méric agresseur extrémiste Antifa et de Rémi Fraisse touriste militant écolo.
Pour la mouvance stalinienne Antifa et fanatique EELV, deux gestions politico-médiatiques diamétralement opposées : face aux voyous "antifascistes", un Morillo "crâne rasé, tatoué" donc "coupable de meurtre" désigné à la vindicte bienpensante et populaire ; et face aux fanatiques écolos, également crânes rasés et souvent tatoués, les forces de l'ordre excusées par un "engrenage funeste" !

Les gendarmes ne seront pas sanctionnés pour avoir appliqué les ordres, il n'y aura pas de sentence du moins tant que l’enquête n’aura pas abouti et c’est heureux !

Cazeneuve (à l’Intérieur), Le Drian (à la Défense), Valls (chef de gouvernement) ou Hollande (chef des armées) démissionneront-ils pour avoir autorisé l’usage de grenades offensives par les gendarmes ayant entraîné la mort d'un citoyen et plusieurs blessés ? Ou bien les socialistes nous resserviront-ils réchauffé, le fameux "Responsable mais pas coupable" du sang contaminé ?

Et Saint Bartolone réclamera-t-il à l'Assemblée Nationale "un temps d'indignation et de recueillement"  à la mémoire de Rémi Fraisse contre "l’abominable agression dont il a été victime…" comme le lendemain même de la mort de Clément Méric ici en juin 2013 ?
Et bien non, Bartolone le 4 novembre refusera la minute de silence demandée par Cécile Duflot et devinez quoi... Le prétexte invoqué est la "tradition" d'une minute de silence à l'Assemblée Nationale réservée "aux otages et aux forces armées" !

Comment un État aussi irresponsable, aussi sectaire et partisan, aussi laxiste ou juge arbitraire ose-t-il exiger le respect ?
Le pire à Sivens comme à Notre Dame des Landes, c'est que les écolos ont probablement raison de s'opposer à ces projets pharaoniques inadaptés aux réels besoins !

Si vous êtes arrivés à la fin de ce billet, je vous invite à répondre au sondage ici"Après Sivens : Faut-il dissoudre les groupes Antifas ?"

©Calculette pour revolte.exprimetoi.com
Boutons de partage en marge à gauche en haut. Merci ! 💙💐



Dernière édition par Calculette le Mar 4 Nov - 20:24, édité 26 fois

Calculette

Féminin LR
Nombre de messages : 4437

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Frankenstein ne maîtrise plus sa créature : mort à Sivens, panique à Nantes :: Commentaires

Message le Mer 29 Oct - 12:22 par sylvain

Dites moi chers blogueurs , d où viennent ces " révoltés " que l on retrouve dans toutes les manifs anti ceci anti cela , impunis protégés et intouchables , qui détruisent les centres villes , qui attaquent les forces de l ordre la nuit  ; comme pour Méric , personne dans la majorité silencieuse des citoyens tranquilles de ce pays  ne verse une larme sur le manifestant mort ; les seules larmes que l on peut apercevoir sur les écrans sont télécommandées par les médias pour charger encore et encore la police et le pouvoir ; je répète que le cinéma des Bové Duflot Mamère et représentants des manifestants ne trompe plus personne ; on regarde les infos mais comme si c ' était un feuilleton ordinaire .


Clin d\'oeil

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 29 Oct - 14:55 par Calculette






Dernière édition par Calculette le Ven 31 Oct - 21:06, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 29 Oct - 15:33 par sylvain

Dernière nouvelle:interdiction des grenades pour les CRS


On étudie la possibilté d’interdire aussi le lancer de bonbons acidulés, on n’est jamais trop prudent.


Bon, en face, pas de directives, ils balancent ce qu’ils veulent, cocktails exotiques, caillasse , boulons de 12 ,de la conso locale quoi !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 29 Oct - 16:10 par Calculette

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 29 Oct - 19:20 par sylvain

Aux Bové Mamère Duflot et fachos rouges et Kmers verts antifas !

Votre prétexte des zones humides , mon oeil ! ,

Vous repasserez, il s’agit ici comme ailleurs d’une manif à visées politiques, d’imposer ,par la violence, une autre société.
 
Paraît que les gentils manifestants viennent du monde entier,

Les olympiades de la zone humide, un must.


Basketball

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 29 Oct - 21:22 par Spartacus

Des écolos pacifistes certes mais aussides anarchistes désireux d’en découdre avec les CRS.... Les vrais responsables, ce sont les anarchistes ou antifa, c’est kif kif, Ils cherchent à faire dégénérer pour exploiter derrière. La preuve, cela a été exploité. Les casseurs, je n’y crois pas, les casseurs s’attaquent aux boutiques de fringues aux bijouteries, pas aux banques .
Des ultras font 10 minutes de marche à l’écart des manifestants pour aller zigouiller des gendarmes derrière leurs barrières de sécurité avec des cocktails molotovs et des grosses caillasses (et peut être des grenades offensives ?) puis leurs font porter le chapeau de la mort du petit jeune qui s’est laissé embarqué par le mouvement. C’est ignoble. La responsabilité de ces cinglés devrait être étudiée de très près.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 30 Oct - 4:14 par Calculette

Sciences et Avenir > Barrage du Sivens : une aberration dans la gestion des eaux http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20141028.OBS3397/barrage-du-sivens-une-aberration-dans-la-gestion-des-eaux.html




Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 30 Oct - 5:09 par Calculette

Sivens : Ouverture d’une information judiciaire criminelle
(Extrait de http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2014/10/30/sivens-ouverture-d-une-information-judiciaire-criminelle-907767.html)

Le directeur général de la gendarmerie, Denis Favier, s’est exprimé.

C’était attendu, mais il a pris lui aussi le temps d’une étude approfondie des faits – ce dont se sont abstenus les politiques qui ont parlé de l’affaire.

Il a déploré un « drame accidentel », et a défendu l’action des forces de l’ordre sur le terrain. L’auteur du jet de la grenade, un gradé, est connu, et Denis Favier a exclu de le suspendre, estimant qu’il avait agi dans les conditions prévues par les textes.

Favier a expliqué que, la nuit tombée, les gardes mobiles ont fait face à « une violence qui n’a jamais été rencontrée jusque-là », et il fait état de tir de pierres, de boulons, de bouteilles incendiaires et de fusées sur rampes de lancement.

Les tirs de grenades lacrymogènes s’avérant insuffisant, le chef d’escadron a ordonné le tir d’une grenade offensive dans un secteur donné, ce qui a été fait après sommation.

Il a déclaré à propos de la grenade offensive : «Ce n’est pas une arme qui tue. On n’a jamais eu de problème avec cette arme. Elle est régulièrement engagée pour des opérations de maintien de l’ordre (…) Le commandant d’escadron a commandé le tir. Un gradé a tiré la munition, non pas sur un individu mais dans un secteur donné. Beaucoup de choses dites sont fausses. Cette grenade est lancée à la main derrière le grillage où les forces sont installées. Un tir parabolique à 10 à 15 mètres (…) Le gendarme qui tire ne voit pas Rémi Fraisse tomber. D’autres gendarmes l’ont vu. Ils sont allé chercher le corps pour lui prodiguer des soins».

Le directeur général de la gendarmerie a précisé que l’escadron avait pris des images vidéo, qui font partie du dossier, et « où on entend les ordres et où on remarque que la grenade offensive a été tirée en respectant le protocole ». D’après lui, Rémi Fraisse faisait partie d’un groupe «qui était là pour en découdre», soulignant que le rôle exact de la victime dans les affrontements reste à déterminer.

Il a conclu : «La pression était forte. Les moyens utilisés pour répondre étaient graduels. Des grenades lacrymogènes (200 au total), des artifices mixtes, et la pression est telle que nous avons utilisés des grenades offensives. L’une d’entre elles est entrée de manière accidentelle» en contact avec le corps de Rémi Fraisse. Pour le moment, c’est un concours de circonstances tout à fait défavorable. J’accorde mon soutien total à cette unité. Il n’y a pas de faute ».

Dernière édition par Calculette le Jeu 30 Oct - 13:26, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 30 Oct - 11:21 par Spartacus

Mon soutien est total envers les forces de l ordre contre ces fachos escrolos kmers verts ;
A quand un GVT qui s arretera de s ' excuser contre des barbares antifas extreme gauche assoiffés de sang qui cassent tout depuis des années dans tous les centres villes et tous projets : aéroport barrages  centrales ,  etc ???

S ils veulent en découdre , que la France riposte avec la plus grande fermeté au prix de morts ; on en a marre de voir notre pays humilié terrorisé par tous les fachistes rouges staliniens qui ont décidé de le mettre à sac , sachant que notre pays est devenu un maillon faible paralysé par les droits de l homme , les associations antiracistes de gauche , les intellos bobos de gauche anti France , les élus de la honte tels les Bové Mamère  Duflot  Taubira etc qui crachent sans cesse sur la nation et sont complices des fachos anars ;
S ils veulent la guerre , allons -y !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 30 Oct - 12:53 par sylvain

Tape 

Mrs des forces de l ordre , si un des vôtres nous lit soyez assurés du soutien total de la majorité silencieuse honnête civique et républicaine de ce pays ; vous êtes le dernier recours et le rempart contre la barbarie sauvage et criminelle qui s ' amplifie et se développe dans notre pays soumis aux diktats de la bienpensance de gauche antiFrance qui s 'exprime en toute impunité sur les médias ; vous avez contre vous : les Verts , les gauchistes FDG , Besancenot et beaucoup d ' élus censés représenter la France et la République tels Duflot Mamère Bové Taubira Belkacem etc qui ont la haine de nos valeurs !
Ne vous laisser pas démoraliser par leurs attaques , vous avez des millions de gens avec vous !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 30 Oct - 20:41 par Spartacus

A Nantes, on avait affaire aux Black Blocs qui débarquaient d'Allemagne et d'Italie.
le gouvernement savait pertinemment que les Black Blocs convergeaient vers Nantes à partir d’Allemagne et d’Italie, mais rien n’a été fait pour les contrôler. L’objectif étant à chaque fois de "criminaliser" les manifestations opposées à la politique socialiste. Les casseurs sont habilement instrumentalisés pour maintenir le troupeau dans la peur.
Il existe une complaisance structurelle du parti socialiste envers les casseurs d’extrême-gauche, les "antifas" et les black blocs, que le pouvoir utilise comme milices. Ils sont connus, fichés, ultra-violents mais ils savent qu’ils bénéficient de l’impunité. Ce sont les manifestants pacifiques qui morflent, ce sont eux qui sont arrêtés et jugés, pas les casseurs des Black blocs. La mise à sac de Nantes a duré 7 heures avec des scènes de guérilla urbaine, exactement les mêmes qu’à Rennes lors du meeting du FN. Donc, c’est clair, on le sait à l’avance et on laisse faire.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 31 Oct - 15:23 par Calculette

Mort de Rémi Fraysse : les écolos ont leur martyr, Valls a son Malek Oussekine

Depuis 1986, date de la mort, en pleines manifestations étudiantes contre la loi Devaquet (qui, horreur, osait instituer la sélection à l’entrée de l’université), du jeune Malek Oussekine, frappé par deux policiers à moto sur un trottoir, les différents ministres de l’Intérieur n’ont qu’une hantise : surtout pas de mort.

Ce ne serait bon ni pour leur carrière, ni, selon eux, pour la popularité du gouvernement auquel ils appartiennent. Ainsi, depuis bientôt trente ans, au nom de ce curieux concept, dans un Etat républicain, on assiste à ces spectacles qui ébahissent les monde entier, dans notre pays.

Il est devenu une coutume nationale...

http://ripostelaique.com/mort-de-remi-fraysse-les-ecolos-ont-leur-martyr-valls-a-son-malek-oussekine.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ripostelaique%2FznSM+%28Riposte+Laique%29

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 1 Nov - 13:04 par Calculette

Mort de Rémi Fraisse: la thèse de la grenade offensive confirmée

Les analyses du sac à dos que portait le manifestant confirment la thèse d'un décès causé par une grenade offensive des gendarmes. Elle n'ont pas fait apparaître d'éléments chimiques entrant dans la composition des engins pyrotechniques artisanaux fabriqués par des opposants au projet de barrage de Sivens.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/10/31/01016-20141031ARTFIG00409-mort-de-remi-fraisse-la-these-de-la-grenade-offensive-confirmee.php

Revenir en haut Aller en bas

Message Aujourd'hui à 23:19 par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum