Oublié le Père Vandenbeusch The show must go on !

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Christianisme Oublié le Père Vandenbeusch The show must go on !

Message par Calculette le Sam 16 Nov - 22:42

Ils sont les derniers remparts de l'humanité contre cet enfer islamique. Il faut sauver le Père Vandenbeusch. Quelle tristesse de voir à quel point ceux qui nous gouvernent manquent de discernement ! Rageant en politique, cela devient insoutenable quand une vie innocente est menacée.

Doit-on comprendre "tant pis pour lui" ?
Alors que nous sommes sous le choc de l'enlèvement ce 14 novembre dans le nord du Cameroun du Père Georges Vandenbeusch par les islamistes de Boko Haram - en Haoussa signifie "le blanc (l'occidental) est impur"- d'abord Laurent Fabius déclare "On l'avait prévenu" puis François Hollande a l'indécence d'insister : "il faisait l'exercice de son culte dans un lieu qu'il savait dangereux, il avait été prévenu du risque". Connaissant le mépris gouvernemental pour les chrétiens en général et les catholiques en particulier, nous ne pouvons entendre que "Tant pis pour lui !" Le reste ressemble à un mauvais scénario "Il n'empêche, tout doit être fait et sera fait pour qu'il puisse être libéré dans les meilleurs délais". Lors de sa descente au Mali, François Hollande en chef de guerre ne prétendait-il pas en février dernier "Nous sommes tout près des otages, le moment est venu de les libérer" ?

Ainsi les journalistes seraient "intouchables" mais pas les missionnaires ?
On ne peut s'empêcher d’établir un parallèle avec sa déclaration bien différente lors de l’enlèvement des journalistes dans une Syrie en guerre civile  : Hollande interrompait sa conférence de presse avec le premier ministre japonais pour proclamer en direct que ces journalistes "ne sont pas les représentants de quelque État que ce soit, ce sont des hommes qui travaillent pour que le monde puisse recevoir des informations " et avec une rare fermeté, exigeait des ravisseurs la "libération immédiate"de ces otages. Il avait raison.
Des mots bien sûr, une posture certes, cependant ... il est des circonstances où ce qui ressemble à de la détermination peut soulager l'angoisse sinon la guérir.

Dans l’ombre, presqu'en secret... par Amour, pour que le monde soit meilleur
On aurait tant aimé de la part du prétendu "représentant  de la France" si  prompt à déclamer des discours aussi alambiqués qu'inutiles, un peu de compassion pour ce prêtre qui lui non plus "n’est pas le représentant de quelque État que ce soit", qui lui aussi est "un homme qui travaille" mais dans l’ombre, presqu'en secret... par Amour, pour que le monde soit meilleur, moins terrifiant.

Le Figaro détaille ainsi le quotidien du Père Geoffroy "il y a trouvé une vie âpre physiquement dont témoignent les parcours épiques à moto pour se rendre aux réunions à l'évêché de Maroua. Autour de sa paroisse, il faisait du sport avec les plus jeunes, il visitait les plus âgés et les malades."

"Le père Vandenbeusch était dans cette région à la demande de l’évêque local, pour pallier des manques dans le clergé camerounais, prendre en charge une paroisse, participer au développement du village en termes de santé ou d’environnement. Il accueillait aussi des réfugiés chrétiens persécutés au Nigéria voisin : cela en a peut-être fait une cible pour les extrémistes musulmans" explique le père Jean Forgeat et le Figaro de préciser : "Il a vu aussi la montée de l'islam radical dans la région, qui oblige à choisir entre 'la conversion, la mort ou le départ'."


Des acteurs essentiels contre l'enfer idéologique qui se répand inexorablement vers l' occident

Hollande oublie que ces religieux chrétiens qu’on assassine comme les moines de Tibhirine en Algérie, dans l’indifférence des ayatollahs de la laïcité, font un travail exceptionnel : ils freinent au prix de leur vie, la propagation de l'islam radical qui ensanglante nos quartiers, menace de raser les églises de nos villages et d’incendier nos pâturages encore verts.
Ces missionnaires chrétiens sont le point d'eau vive dans le désert, le refuge pour les victimes de la violence barbare. Pour ceux chez nous qui regrettent l'affluence des réfugiés dans notre "pays de cocagne", ces religieux bardés de diplômes souvent prestigieux, fournissent dans l'humilité la tête de pont de la civilisation qui donne aux autochtones l'envie de rester au pays avec l'espoir d'une vie meilleure.

Comme tous les religieux qui offrent leur vie pour les plus pauvres d’entre nous, pour la paix dans le monde, le Père Georges aurait mérité autre chose qu’une sentence au ras des pâquerettes d’un président qui à l'instar de son personnel politique de 3ème zone renie de toutes ses forces notre civilisation chrétienne !

C'est la France généreuse, fraternelle, et libre qu' Hollande abandonne !
Il a raison le bougre : c’est en connaissance de cause et en homme libre que le Père Georges a fait le choix de consacrer sa vie à aider, à éduquer, à soutenir ces populations soumises à la misère, aux massacres, au terrorisme quotidien. Car les factions islamiques sont omniprésentes dans le Sahel et les zones limitrophes où il n’y a plus ni frontière, ni limite. Sa hiérarchie ne pouvait l’en dissuader car pour ces gents là, pour ces héros discrets "l'amour est fort comme la mort" (Cantique des cantiques 8.6)

The show must go on !
Le jour où la ferveur populaire se détournera de son équipe de foot nationale, du concours Miss Monde ou de la "télé réalité" pour l'orienter vers nos missionnaires chrétiens, la France et l'Europe, le Monde seront en voie de guérison. Vendredi 15 novembre, le père Christian Aurenche avait fait le déplacement jusqu'au siège de BFM-TV pour témoigner après l'enlèvement du prêtre français. Il y croisera dans les escaliers celui qu'on désignera comme le "tireur fou" qui monopolisera l'actualité le lundi suivant et pendant trois jours après avoir tiré sur un employé de "Libération". Quand il comprend le télescopage des évènements, Père Aurenche relativise  "ça me semble très important mais ce qui m'a bouleversé, moi, c'est le sort du père Georges enlevé dans la région du nord du Cameroun".
Oublié le Père Vandenbeusch dans les médias subventionnés, place au banal fait divers :
The show must go on !

Au Père Georges , toute notre admiration pour son courage, pour son abnégation notre plus profond respect, et notre soutien par la pensée ou dans la prière ainsi qu'à sa famille et ses amis.

©Calculette pour www.revolte.exprimetoi.com
Boutons de partage en marge à gauche en haut. Merci ! 💙💐


Sources :


Dernière édition par Calculette le Ven 7 Fév - 14:57, édité 2 fois
avatar
Calculette

Féminin Filloniste
Nombre de messages : 4521

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme Re: Oublié le Père Vandenbeusch The show must go on !

Message par Calculette le Mar 31 Déc - 16:11

C'est un grand soulagement que d'apprendre la libération du Père Vandenbeusch ! Merci mon Dieu

A ce propos il faut lire ICI l'excellent papier de Gabrielle Cluzel :
Le père Vandenbeusch libéré : ça tombe drôlement bien !
avatar
Calculette

Féminin Filloniste
Nombre de messages : 4521

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum