Contre l'islamisme en France, une solution radicale, iconoclaste mais salutaire

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Islamisme Contre l'islamisme en France, une solution radicale, iconoclaste mais salutaire

Message par Calculette le Lun 22 Juil - 18:21

Trappes : Pour en finir avec l'islamisation de la France pourquoi pas un califat à la française ?  Comme on pouvait s’y attendre, lors de sa conférence de presse, Manuel Valls excuse les récentes violences de Trappes prétextant "le manque d’égalité  ‘dans les quartiers ‘ … la justice ‘mise en cause par l’opposition’, le racisme et les discriminations, le chômage et l’école …" La réponse des intéressés ne se fait pas attendre : "On en a marre de ces discours complètement à côté de la réalité qui tournent en boucle" avoue désabusé, un des manifestants. Une femme interpelle le ministre pour lui dire sa déception. Elle aura de Valls des réponses "à côté" et écopera d'un mépris ordinaire : "Qui êtes vous, personne ne vous connait. Ne regardez pas trop tweeter [les faits] Ne profitez jamais, JAMAIS d'un micro [de journaliste]pour critiquer..."

Cette réalité qu’elle est-elle ? Est-elle « avouable » dans une république socialiste qui la nie de toutes ses forces ?  Qu’elle réponse faut-il lui apporter pour mettre fin à ce cancer qui nous ronge ?

La réalité : trop, c’est trop !

Les faits d'abord :
Dans la nuit de vendredi à samedi 20 juillet, le contrôle d’identité d’une femme en niqab, ce vêtement intégral interdit en France qui ne laisse apparaître qu’une fente pour les yeux, et l’arrestation de son mari ayant agressé et tenter d’étrangler un policier, a déclenché une nuit d’émeute d’une violence inouïe. 250 à 400 voyous selon les observateurs ont mis à feu et à sang  la ville de Trappes en région parisienne, aux cris de "Allah akbar", Allah est [le] plus grand.
Après trois nuits consécutives de guérilla urbaine où les gaz lacrymogènes répondaient aux incendies, saccages et "tirs de mortier" (précision du ministre de l’intérieur)comme en Syrie , l’islamiste étrangleur , la poignée de voyous passés en comparution immédiate pour violence et malgré la condamnation d'une peine de prison pour un seul d'entre eux sont tous ressortis libres...

Les coulisses :
Nous avons été très nombreux à suivre en direct le déroulement des évènements et à participer aux commentaires sur Twitter. Cyniques et désabusés ou bien haineux et fanatiques, ceux-ci étaient émaillés de quelques appels désespérés au calme et à la raison, l’objectif n’étant pas vraiment de pacifier mais de barrer la progression du FN qui allait tirer les marrons du feu. Car du feu il y en a ! C’est un miracle s’il n’y a pas plus de victimes pour l’instant que celles avouées officiellement : 2  policiers et un jeune de 14 ans blessés. Les photos prises sur place en témoignent et qu’on ne me parle pas des « banlieues délaissées » entreprits une belle et vaste rénovation sous la droite !


La réalité est-elle « avouable » dans une république socialiste qui la nie de toutes ses forces ?

L'hypocrisie de nos gouvernants actuels
En Tunisie,  Hollande certifiait sans rougir de honte « La France sait que l’islam est compatible avec la démocratie » Valls de son côté, ose dénoncer avec insistance "un lien évident entre ceux qui s’opposent  au gouvernement et aux décisions de justice" et la recrudescence de la violence ainsi que la montée "des intégrismes"…
La responsabilité de la délinquance est rejetée sur l’opposition qui selon le ministre de l’intérieur, attise  "les fondamentalismes".Dans le même temps il recommandera de "ne pas faire d'amalgames" ... Cherchez l'erreur !
Décidément ce gouvernement ne manque pas d’air et s’obstine à nier l’évidence. François Hollande a pris au mot cette déclaration amère d’André Frossard
"En politique le meilleur moyen de résoudre un problème est de nier l’énoncé."

Une négligence criminelle
Il est dramatique pour les non-musulmans, que soit nié ce phénomène politico-religieux qui sape méthodiquement nos fondements pour installer une dictature islamique.
Il est regrettable pour les musulmans discrets aimant notre pays - leur pays - que l’islam soit devenu complètement incompatible avec notre démocratie.
La laïcité est inconcevable pour cet Islam politisé à outrance, le nier est de la folie. 
Il est stérile de travestir la réalité en ne la nommant pas : "jeunes" pour délinquants originaires du Maghreb ou d’Afrique sub-saharienne islamisée, "chômeurs" pour dealers glandeurs, "cités, territoires, banlieues" pour zones où se sont regroupées les populations issues de l’immigration souhaitant rester "entre eux" et aussi par facilité, ces secteurs étant largement subventionnés par la république, "islamophobie et stigmatisation" pour courage et lucidité, etc…


L’islamisation en France : un cancer qui se propage

Dans les sectes [islamiques], l’individu doit renoncer à ses propres contours identitaires. Tel est le but inavoué du voile intégral : même le visage ne doit plus être différencié. La stratégie de ces prédicateurs consiste à faire passer leur vision du monde, totalitaire, pour de simples commandements religieux.
C'est en ces termes que le Dr Marouane BOULOUDHNINE, Président de Mosaïc, Fédération Nationale de français laïques d’origine musulmane détaillait le phénomène en 2010.

La  loi interdisant du port du voile intégral dans tout l'espace public a été publiée au Journal officiel le 11 octobre 2010 Loi n° 2010-1192. Le Parti socialiste n'a pas participé au vote mais propulsé au pouvoir, il a fini par changer de registre, de passer du racisme présupposé de la Droite à l'acceptation d'un phénomène pas tout à fait "normal" !

Malgré les mesures prises durant le précédent quinquennat et surtout grâce à la complaisance bienveillante du nouveau : salafistes, chiites, sunnites... l'Islam reste une mouvance, une nébuleuse sans guide sans aucun responsable.
Chaque musulman adapte l’Islam à sa sauce en fonction de la nature religieuse ou politique de sa foi. Les musulmans parfaitement intégrés pratiquent le "grand djihad" de nature spirituelle. Les islamistes s’adonnent au "petit djihad" conquérant qui vise à  soumettre les dhimmis (croyants non-musulmans) à l’idéologie islamique. "Petit" mais mortel, ce djihad  tend à transformer subtilement nos sociétés européennes, à les islamiser progressivement : Hidjab (simple foulard) et niqab (voile intégral) imposés dans l’espace public, nourriture hallal dans les cantines, multiplication de lieux de culte et d’enseignement coranique, prosélytisme et infiltration dans les entreprises publiques (Exemple : A la RATP, certains islamistes refusent de conduire un bus après une femme) et en politique (humiliation de la France catholique méprisée), adaptation du milieu professionnel au ramadan… ou par la pression politique (prières de rue) puis par la force (menaces, violences, agressions, émeutes…) s’il le faut !

Si on n’officialise pas enfin l'évidence, on n’en sortira jamais et on y laissera tous, nos libertés déjà si malmenées par le gouvernement en place. La jolie notion de "Vivre Ensemble" restera une illusion de la bien-pensance tant que l’Islam de France ne sera pas réformé en profondeur le reléguant à la sphère strictement privée conformément à la loi et à notre principe de laïcité.

Aujourd’hui tous les pires courants islamiques sont présents sur notre territoire grâce à l’incurie de nos gouvernants et à leur clientélisme stratégie électoraliste de la gauche collaborationniste. 80% des musulmans ont voté pour Hollande qui leur a promis le vote des étrangers. Pourtant, rien que la perspective de voir des islamistes maires de nos communes fait frémir les plus tolérants d’entre nous pour peu qu’ils soient informés des conséquences… (Flippant chez nos voisins :"Vous entrez dans une zone contrôlée par la charia : la loi islamique s’applique ici ".)

Vers un nouveau califat à la française

Il faut savoir que pour les musulmans, de la mort de Mahomet en 632 à la destitution du dernier Calife en 1924, il y a toujours eu un représentant de l’islam sur Terre. Depuis 1924 l'absence d'un Calife suprême ajoute à la confusion des genres et favorise l'explosion de courants tous "coraniques" à des degrés divers de fanatisme.

L’Islam de France doit être exclusivement une religion pour être "compatible avec la démocratie" comme dans les rêves les plus fous de Hollande et non pas cette idéologie subversive, totalitaire et invasive qu’il est devenu depuis 30 ans.

Pour qu’un jour, le "Vivre Ensemble" ne soit plus qu’une théorie fumeuse mais un idéal de vie commune, il faut de toute urgence reprendre la politique qu’avait courageusement initié Nicolas Sarkozy en créant le Conseil du Culte Musulman Français pour tenter d'organiser la nébuleuse islamique en France.

Il faut poursuivre et encore innover : Mon idée iconoclaste serait que les prêcheurs musulmans français soient placés sous l'autorité incontestée et la responsabilité d’un seul homme sage, courageux aimant la France, un homme comme Dalil Boubakeur, recteur de la grande mosquée de Paris. Malgré les critiques et menaces de mort dont il fait l’objet de la part de fondamentalistes, il a été ré-élu dans ses fonctions, ce qui doit vivifier notre espérance !

Il faut une loi spécifique contre les déviances de l’islam, pour interdire la diffusion de toutes théories salafistes, sunnites malékites, et autres fondamentalismes débarqués du Maghreb et du Moyen- Orient et qui sont contraires à nos fondamentaux républicains.
Les prêches des imams sans accréditation officielle seraient définitivement interdits sous peine d’expulsion de France s’ils sont étrangers ou d’incarcération s’ils sont français. Tous les leaders qui alimentent le communautarisme musulman et la propagation de l’idéologie musulmane destructrice soient sévèrement sanctionnés.
Il faut une commission de surveillance indépendante chargée de faire appliquer scrupuleusement cette loi, une assemblée composées d’autant d’hommes que de femmes représentant la composante de la société civile française. Pour le coup, il faudrait une commission exclusivement consacrée à la surveillance de l’islam, une commission comme les aime Hollande mais qui soit justifiée et efficace pour changer, qu’en dites-vous ?

Poser les bases solides d’une moralisation républicaine de l’islam de France
Dénuée de tout respect national, une population de délinquants professionnels issus de l’immigration fête son "PSG arabe" en cassant tout sur son passage au Trocadero,  rançonne les voyageurs à Grigny, pille les morts et blessés de Brétigny (s’ils n’ont pas eux-mêmes provoqué la catastrophe…) etc, etc… Et cela  en totale impunité écopant parfois de simple rappel à la loi.
Cette même population de voyous dorlotés par Taubira, qu’on appelle pudiquement "des jeunes" prend son pied dans la destruction et l’agression. Ils ne sont certes pas représentatifs des musulmans de France mais en aucun cas une génération spontanée de cette communauté. Il serait temps de l’admettre pour poser les bases solides d’une moralisation républicaine de l’islam de France.

C’est de pire en pire avec cette idéologie de l’excuse et de victimisation si chère à nos responsables actuels.  Une politique ferme est vitale : Les forces police sécurisant la ville de Trappes, l’incendie se déplacent dans les villes voisines, tandis que l’intégriste qui a tenté d’étrangler le policier a été relâché le soir même par souci d'"apaisement" Aucune incarcération parmi les casseurs interpellés.

Jusqu’où devra-t-on accepter l’ "Islam Pour Tous" en France ?

Il fait une chaleur caniculaire en ce juillet, mois de ramadan, anéantissant toute velléité  de poursuivre intensément la rébellion… Faire la guerre le ventre creux par 35° à l’ombre n’est pas confortable pour "les jeunes" déshydratés  et dans ce climat civil explosif, le ciel est probablement la seule "circonstance  atténuante"  Mais gare à la baisse du thermomètre et à la fin du jeun musulman qui sera fêter en grandes pompes sous les ors de la république !

Jusqu’à quand devrons-nous supporter que l’islam dévoyé et le socialisme se nourrissent l'un de l'autre : l'Islamisme fournissant électorat et anéantissement de la résistance laïque en échange du laxisme et de sa complaisance ?

Le salut ne pourra venir que des musulmans de France qui aiment notre pays et respectent ses lois. Rassemblez-vous camarades et de grâce innovez, innovez par Allah le miséricordieux !

©Calculette pour revolte.exprimetoi.com
Boutons de partage en marge à gauche en haut. Merci ! 💙💐
url réduite : http://twitts.fr/u/d6v

"L'Islam est compatible avec notre démocratie" proclame Hollande Iznogoud...
Enquête du Figaro en 2009 sur l'islam radical en France
Trappes vue par Salem Ben Ammar

 
 l'Islam sur "Révolte"

"La Rose et le Coran - Socialisme et Islamisme, même combat !"
L'Islam par les nuls - La Saga du prophète Mahomet


Dernière édition par Calculette le Lun 5 Aoû - 11:50, édité 2 fois
avatar
Calculette

Féminin Filloniste
Nombre de messages : 4487

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Islamisme Re: Contre l'islamisme en France, une solution radicale, iconoclaste mais salutaire

Message par Calculette le Mar 30 Juil - 19:20

Le 30 juillet 2013 par Malek Chebel et Claude Sicard

Atlantico : Dans une interview donnée au quotidien Le Parisien lundi 29 juillet, Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, a estimé que "l’État [avait] besoin d'un interlocuteur pour avancer sur des sujets aussi sensibles que la formation des imams, des aumôniers, et le financement des lieux de culte". Il a aussi soutenu l'idée selon laquelle l’État n'avait qu'un rôle minimal à jouer dans ce processus.
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage?page=1#GuSBiFhyeGScD323.99[/color][/left]
avatar
Calculette

Féminin Filloniste
Nombre de messages : 4487

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum