Nuit blanche du VeilleurDebout : c'est un HOMME LIBRE qui quittera ses 1600cm² après 10h30 de veille ininterrompue

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LMPT Nuit blanche du VeilleurDebout : c'est un HOMME LIBRE qui quittera ses 1600cm² après 10h30 de veille ininterrompue

Message par Calculette le Mar 2 Juil - 22:03

 Nuit blanche du VeilleurDebout C'est un HOMME LIBRE qui quittera ses 1600cm² après 10h30 de veille ininterrompue. Il m'a confié son témoignage en exclusivité pour "Révolte".  Quelle émotion à travers le rythme lent d'une nuit blanche sacrifiée à la LIBERTÉ, l'observation dans le silence, l'immobilité, la faim, la soif, la crainte et la fatigue, cette confiance inébranlable dans le groupe présent, l’espérance qui donne tous les courages !...   Merci de tout cœur pour ce cadeau, à mon ami mon frère Veilleur Debout qui souhaite conserver l'anonymat. Je lui laisse la parole...  

* * * * * *

19h : Elle me propose une madeleine, me souhaite bon courage
et me lance «On ne lâche rien !» je lui réponds «Jamais !»

Il est 21h30, je suis sur la place Vendôme à Paris depuis 2h30, je ne me déplace sur une surface de 1600cm², surface que j’ai comptée approximativement à l’aide des pavés. Fils d’ouvrier, je suis sur l’une des places les plus riches au Monde, des Ferrari, des Porches circulent devant moi. Je me situe côté Rivoli sur la partie droite quand on regarde la colonne. Certains bâtiments de cette place sont en travaux, ils ont mis des pubs pour soi-disant payer la restructuration, je pense que c’est plus le moyen de ne pas montrer les gens qui y travaillent d’arrache-pied derrière. A ma gauche se situe le magasin Buccellati, à ma droite je ne sais pas. Devant moi se trouve le magasin Rolex et le Ministère de la Justice.
Je vois également une barrière, 4 policiers qui discutent par groupe de deux, mais également 3 fourgons de Police (qui peuvent contenir environ 8 personnes) et un autre pour emmener les "ennemis de la Nation". Derrière moi se trouve une dizaine de personnes qui comme moi ne bougent pas, certains sont là depuis trois heures.

Je compte passer la nuit sur cette place, j’ai donc prévu un morceau de brioche mais j’ai oublié de prendre de l’eau. Cette brioche avec des pépites de chocolat, c’est tellement meilleur. Durant ces deux heures trente, beaucoup de choses se sont passées, j’ai revu une demoiselle que j’avais vue deux jours plus tôt, elle me propose une madeleine et me souhaite bon courage et me lance «On ne lâche rien !» je lui réponds «Jamais !» d’une façon évidente.

Les minutes défilent, un policier vient nous compter, il est en civil et ne porte pas de brassard. A ma gauche le parking s’ouvre. De belles voitures en sortent mais aussi une mauvaise odeur. Un chien aboie de temps à autre. Des martinets volent dans le ciel à une telle altitude que je sais que demain il fera beau.

Beaucoup de touristes viennent me voir et me demande ce que l’on fait, je leurs expliquent dans un anglais très moyen. Un couple d’asiatique approche, je leurs explique la situation, le Monsieur me souhaite bon courage et met sa main sur son cœur. Les lampadaires datant du début du 20éme siècle s’allument, je les admire. Aujourd’hui malgré la technologie que l’on a, on  préfère faire dans le «design» que dans le beau.

Cela ne fait pas que depuis mercredi que je suis debout, mais depuis près de 8 mois avec des millions d’hommes et de femmes dans un combat qui selon certains irait à l’encontre de la Liberté.

22h15 : J’écris car je ne veux pas perdre une trace de ce que nous vivons
Il est 22h15, la Police part, en fait il y avait 5 véhicules, 2 restent pour nous surveiller. Par moment des voitures nous klaxonnent sur un air que nous connaissons tous. Mes frères lisent, écoutent de la musique, regardent le ciel, certains mangent, d’autres se tiennent au courant de ce qui se passe en France grâce à Internet sur leur téléphone, moi j’écris car je ne veux pas perdre de trace de ce que nous vivons, parfois je raconte aussi au Monde ce que je vis.

Les frères derrière moi n’ont pas l’air d’être très riches, ils ressemblent plus à des français qu’on appelle communément la France silencieuse. Ce que nous vivons devient presque un jeu pour savoir qui restera le plus longtemps. Je rejette un coup d’œil dans le ciel, les oiseaux sont toujours là, ils me font penser à la chanson «l' Espérance» que j’ai apprise durant ces dernières semaines, le mot que je retiens de cette chanson est le mot COURAGE car il en faut pour rester impassible sur cette surface quand des gens vous insultent, mais la plupart sont sympathiques et nous soutiennent.

La nuit tombe, les oiseaux ont laissé la place aux moustiques, aux papillons de nuit et autres espèces nocturnes. L’homme derrière moi est parti c’est son droit mais aussi son devoir, les autres restent. La place est toujours ouverte, ce qui n’était pas le cas mercredi. Les policiers rentrent dans leurs camions et sortent de temps à autre pour se dégourdir les jambes, nous aussi nous bougeons un peu sur notre petite surface et nous pensons à demain, un bus "boîte de nuit"  passe, les voyageurs sont debout et danse, je trouve cela ridicule surtout que le port de la ceinture est obligatoire en France dans les bus. Un homme est arrivé derrière moi, il écoute de la musique, il est 22h30.

22h45 : les CRS descendent de leurs camions et s’alignent
Il est 22h45, 10 fourgons de CRS arrivent, les gens applaudissent leur arrivée, il y en a peut-être plus, je ne les vois pas tous. Je commence à m’inquiéter et me pose la question de leur présence. Mes amis que je ne connais pas mais en qui j’ai une réelle confiance, reste impassibles, les touristes quant à eux sont surpris de leurs présence.
En fait les CRS sont peu nombreux par véhicules, ils se garent à l’opposé de moi sur la place. Les 2 derniers véhicules de la police partent et les camions de CRS s’alignent maintenant face à moi. L’homme, qui était derrière, est désormais remplacé par une jeune fille, les CRS descendent de leurs camions et s’alignent, le «discobus» repasse, les hommes et femmes qui attendent rigolent et s’occupent comme ils le peuvent.

Quel Courage ils ont, lorsque l’on en voit s'impatienter pour deux secondes à un feu vert !  Ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux, certains se mettent sur des petits poteaux cylindriques de 25 cm de haut et de 15 cm de circonférence, selon mon estimation. Un des hommes sur le poteau a le drapeau de la France accroché à son sac à dos, la fille derrière moi l’a attaché à son bras.

J’ai une confiance inébranlable en eux alors que je ne les connais pas. Un homme passe à vélo, il fait sonner sa sonnette pour nous signaler qu’il nous soutient. Un homme avec un grand drapeau tricolore se tient désormais sur un autre poteau. Parfois pour écrire et me reposer, je plie les genoux mais je ne m’assois pas, ma gorge est sèche par contre, ce n'est pas grave,  j’assume.
La fille  et le jeune homme au drapeau ainsi qu’un autre en costard cravate se sont rapprochés des CRS qui restent impassibles. La France peut être fière d’avoir une jeunesse si courageuse.

1h :  Nikos Aliagas sidéré découvre Nicolas et les Veilleurs Debout

Il est 1h du matin, je suis toujours dans mon 1600cm², la place Vendôme se vide petit à petit, les CRS arrivent quant à eux de plus en plus nombreux et sont équipés plus lourdement. Je signe une feuille d’amitié. Discutant avec un homme, nous croisons Nikos Aliagas l'animateur de télévision. Il nous demande ce qui se passe, nous lui expliquons, il est sidéré, il n’en a jamais entendu parler alors qu’il travaille à TF1, nous avons encore beaucoup de chemin à faire.




4h : La fatigue mêlée au vent, me donne froid, le premier métro est à 5h30

Il est 4 h du matin le vent souffle sur la place Vendôme, de nouvelles "Lumières" sont arrivées d’autres sont parties ailleurs à Paris. Certains d’entre nous vont discuter avec les policiers qui ont relayé les CRS. D’autres ont fait livrer des pizzas, de l’eau arrive. D’ailleurs l’un de nous joue avec sa bouteille pour faire passer le temps soudain nous entendons un slogan connu de tous.

La fatigue mêlée au vent me donne froid, le premier métro est à 5h30.  Certains viennent discuter de leurs arrestations, je croise un homme avec qui j’avais longuement milité un an plus tôt alors que les nuits étaient aussi courtes qu’en ce moment. Ce combat que j’ai fait avec lui, je l’ai mené à fond tous comme celui-ci d’ailleurs.

Il est 4h Paris se lève, je repense à cette chanson de Jacques Dutronc, l’homme à la bouteille ne jongle plus. Je commence à avoir mal aux pieds dans ce petit espace que je me suis fixé pour la nuit. Cette situation est assez déconcertante, aussi bien pour ces citoyens présents à mes côtés que pour les CRS gendarmes et policiers car nous trouvons tous que ce qui se passe actuellement est dangereux pour l’équilibre de la vie en société.

5h30 : Il est 5h30 du matin, je quitte cette petite surface où désormais, il est écrit «HOMME LIBRE» !

* * * * * *
N'oubliez pas que Nicolas a besoin de notre soutien.
Son adresse :
M. Nicolas BERNARD BUSS
404 247 // D-4
M.A de Fleury
7, avenue des peupliers
91 700 FLEURY-MEROGIS

Consignes
Mettez vos nom, prénom et adresse au dos de l'enveloppe
Le courrier étant lu et surveillé, ne mettez rien de confidentiel ou potentiellement préjudiciable.
N'envoyez pas d'argent (il serait confisqué par le Trésor Public).
Photos et cartes postales bienvenues
Pensez à envoyer des enveloppes timbrées pour qu'il puisse répondre. Listez le contenu à l'intérieur de l'enveloppe (timbres, nombres de page) et indiquez la date d'envoi.
Aucun colis. Seuls les livres de poche à couverture souple et non reliés peuvent être tolérés (pas de certitude...).
Et bien sûr... ne mettez QUE du positif et des bonnes nouvelles ! Pensez à renouveler votre geste au cours des 2 mois pour qu'il ne sente pas le soutien retomber !

Même les CRS en ont ras le bol du cirque du Magic Vallsus !

Parce qu'on ne lâche rien, merci cher lecteur de partager ce joli témoignage exclusif !
Calculette pour revolte.exprimetoi.com
Boutons de partage en marge à gauche en haut. Merci ! 💙💐
url réduite : http://twitts.fr/u/d2e


Dernière édition par Calculette le Sam 31 Déc - 1:07, édité 37 fois
avatar
Calculette

Féminin Filloniste
Nombre de messages : 4521

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

LMPT Re: Nuit blanche du VeilleurDebout : c'est un HOMME LIBRE qui quittera ses 1600cm² après 10h30 de veille ininterrompue

Message par Calculette le Mar 2 Juil - 23:55




Dernière édition par Calculette le Mer 3 Juil - 9:57, édité 2 fois
avatar
Calculette

Féminin Filloniste
Nombre de messages : 4521

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

LMPT Re: Nuit blanche du VeilleurDebout : c'est un HOMME LIBRE qui quittera ses 1600cm² après 10h30 de veille ininterrompue

Message par Calculette le Mer 3 Juil - 0:09

avatar
Calculette

Féminin Filloniste
Nombre de messages : 4521

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

LMPT Re: Nuit blanche du VeilleurDebout : c'est un HOMME LIBRE qui quittera ses 1600cm² après 10h30 de veille ininterrompue

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum