Le christianisme expliqué aux musulmans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Christianisme Le christianisme expliqué aux musulmans

Message par Calculette le Lun 13 Mai - 15:17

Le christianisme expliqué à un ami musulman, Mahmoud Zakaria...

Cher Mahmoud,
j’ai eu beaucoup de mal à écrire cette lettre. Il y a tellement de malentendus entre les religions que c’est difficile de se parler simplement, de frère à frère.

Je vais donc essayer de t’expliquer ce qu’est le christianisme en partant de ce que l’islam en dit…

Si j’ai bien compris le point de vue musulman, Jésus a été envoyé par Dieu aux Juifs pour confirmer la Révélation et la continuer. Malheureusement, son message a été largement oublié, et Dieu a finalement envoyé Muhammad pour faire descendre la Révélation finale, achevée, qui reprend les révélations précédentes, en toute clarté et pour tout homme. Cette Révélation de Dieu dans le Coran comprend non seulement le contenu de la foi, mais aussi les formes (comment faire les prières, le pèlerinage, le jeûne, l’aumône). En outre, l’exemple de Muhammad permet de savoir comment interpréter les situations nouvelles pour vivre en harmonie avec Dieu, avec le monde et avec l’humanité. Tout cela, c’est la religion, telle que Dieu l’a révélée à Muhammad. Et elle nous a été transmise fidèlement jusqu’à ce jour.

Mais le christianisme ne rentre pas dans cette définition de la religion : ses rites changent, sa langue change, ses dogmes évoluent, se déploient, au rythme des conciles. Ou pour dire les choses autrement, le christianisme n’est pas « révélé », Dieu ne l’a pas fait « descendre ». Il est plutôt comme une étincelle de vérité déposée dans le cœur de l’homme, et qui attend de grandir pour prendre toute sa mesure. De même pour le Nouveau Testament, il n’est pas « descendu » mais il a été rédigé par des hommes inspirés, connus ou inconnus, retravaillé, réécrit pendant plusieurs décennies. Les chrétiens n’ont pas accès—à de rares exceptions près—aux paroles prononcées par Jésus. Et même pour les paroles qui nous ont été transmises, nous n’avons que des traductions.

Tu me diras alors : l’islam a raison de dire que la Révélation s’est perdue et que le christianisme n’a plus grand-chose à voir avec la révélation d’origine. En quelque sorte, oui ! Mais ce n’est pas important pour le chrétien ! Et je vais te dire pourquoi…

Je te disais que le christianisme n’est pas « révélé », en tant que religion. Ce qui est révélé, c’est la nature même de Dieu, la richesse et la générosité de la vie divine. Jésus n’a pas d’abord révélé une nouvelle façon d’adorer Dieu, de prier, de vivre, de manger… il a surtout parlé de Dieu d’une manière nouvelle. Il s’est posé lui-même en interprète de Dieu. Il a traduit Dieu dans sa vie humaine, il a « incarné » Dieu en ce sens. Jésus n’est donc pas un dieu, associé à Dieu, il est « parole de Dieu », traduction parfaite de Dieu, mais aussi une traduction parfaite de ce que l’homme doit être devant Dieu : un fils devant son père. Et voilà ce qu’est le christianisme : une traduction. Traduction de la parole de Dieu dans toutes les langues ; traduction de l’être de Dieu en un homme, Jésus ; traduction des coutumes de Dieu dans toutes les cultures ; traduction de la sainteté de Dieu dans des vies humaines…

Et comment le chrétien saura-t-il qu’il n’a pas trahi en traduisant ? C’est parce qu’il respecte l’esprit, en traduisant la lettre. Et qui garantit qu’il respecte l’esprit ? C’est la communauté, le sentiment unanime de l’Église. C’est pourquoi on ne peut pas être chrétien tout seul : on risquerait de se faire un christianisme sur mesure. Et cela menace le christianisme en permanence. Si le christianisme n’est pas « révélé », nous disons qu’il est « inspiré » : ses écrits sont inspirés, ses rites sont inspirés, ses dogmes sont inspirés. Tout cela n’est pas descendu du ciel, mais a été inspiré à des hommes et à des femmes, qui essaient de traduire dans leur vie la vie même de Dieu. Je voudrais me risquer à dire en quelques mots quel est cet Esprit : L’amour est plus fort que la haine, la vérité rend libre, humilier les plus petits c’est humilier Dieu lui-même, la vengeance est stérile, aimer c’est connaître Dieu, la mort est un passage, l’homme est appelé à participer à la vie de Dieu…

Dans sa prière, le chrétien demande à Dieu de lui donner Son Esprit, le même Esprit qui animait Jésus, afin qu’il soit sûr de ne pas Le trahir en Le traduisant. Or cette quête de la vérité n’est jamais acquise, elle ne trouve son accomplissement qu’en Dieu, à la fin des temps. Car Dieu, malgré toutes les traductions, reste inconnaissable, plus grand que toute compréhension humaine.

C’est peut-être pour cela d’ailleurs que tu me dis toujours que les chrétiens sont moins convaincus de leur religion que les musulmans de la leur ! Ils sont surtout convaincus que Jésus ouvre pour eux un chemin nouveau vers Dieu. Qu’est-ce que tu penses de tout cela ?

Jean Druel o.p.
source

Vous pouvez suivre le Frère Jean Druel sur twitter @SteProvocation

©Calculette pour revolte.exprimetoi.com
Boutons de partage en marge à gauche en haut. Merci ! 💙💐


Dernière édition par Calculette le Sam 15 Juin - 12:40, édité 1 fois
avatar
Calculette

Féminin Filloniste
Nombre de messages : 4487

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme Re: Le christianisme expliqué aux musulmans

Message par Calculette le Lun 13 Mai - 15:56

Mahmoud Zakaria Mahmoud Zakaria est ingénieur au Caire. Diplômé de la faculté d'ingénierie d'al-Azhar, il est passionné par l'islam et s'intéresse au dialogue des religions. Il est un ami du frère Jean Druel, et fréquente régulièrement le couvent du Caire.

Mahmoud Zakaria a écrit: Cher Jean,
Si tu as eu du mal à m’écrire ta lettre, sache que j’ai eu encore plus de mal à écrire celle-ci. Mais tu as insisté et j’espère que les frères qui liront cette lettre ne se fâcheront pas, notre but commun à tous étant de rechercher la vérité et la satisfaction de Dieu.

Tu as écrit dans ta lettre que le christianisme changeait, que sa langue changeait et que ses dogmes évoluaient, non pas par choix mais comme malgré vous car vous avez perdu la source, les paroles que Jésus a réellement prononcées. Or Muhammad est venu achever la mission de Jésus et corriger ce que les injustes avaient perverti dans son message, mais vous avez refusé de le suivre, de même que les Juifs avaient refusé de suivre Jésus. En conséquence, une fois la source perdue, vous n’aviez plus la référence des dogmes ni des règles pour alimenter votre foi, alors vous avez été contraints au changement afin que le christianisme ne meure pas. C’est pourquoi vous dites que l’évolution est constitutive du christianisme. Mais Dieu révèle toujours la vérité par la main même de ceux qui l’ont cachée. Dis-moi, cette étincelle de vérité, est-elle dans le catholicisme, dans le protestantisme ou dans l’orthodoxie, sachant qu’ils prétendent tous la détenir et qu’ils déclarent que les autres sont dans l’erreur ?

Deuxièmement, tu dis que le christianisme explore volontiers la nature même de Dieu ; moi je te dis que lorsque nous connaîtrons notre propre nature humaine il sera temps d’explorer la nature de Dieu. On m’a parlé d’un vieil homme affligé de plusieurs maladies et tout le monde—y compris les médecins—était convaincu qu’il était mort et puis qui finalement a vécu encore longtemps, et à côté de cela un jeune en pleine forme qui ne souffrait de rien et qui est mort sans raison. J’explorerai la nature de Dieu quand on a aura d’abord découvert ces choses !

Troisièmement, à propos de ta dernière phrase, disant que les chrétiens sont convaincus que le Christ leur ouvre une nouvelle voie vers Dieu, est-ce que toi mon frère tu penses que le chemin vers Dieu est contenu dans une foi qui peut—d’après les conciles—être résumé en trois points : le Credo, le péché originel et le salut, alors que ces trois points sont blasphématoires et réducteurs pour le Seigneur du ciel et de la terre ?

Ne dites-vous pas en effet qu’Adam, qu’après avoir mangé du fruit de l’arbre, toute sa descendance est allée dans la prison du diable en enfer, jusqu’à l’époque de Moïse, puis que Dieu—sa majesté soit exaltée !—lorsqu’Il eut en pitié l’humanité et qu’Il voulut la sauver de la torture, se moqua du diable, descendit de son trône de gloire et prit chair dans le sein de la Vierge, qui le mit au monde et l’éleva ; il devint un homme, Jésus, qui a suscité l’inimitié des Juifs au point qu’ils l’ont crucifié et couronné d’épines, clouant ses mains et ses pieds sur la croix. Il a souffert et crié à l’aide, jusqu’à mourir durant trois jours, puis est ressuscité du tombeau et fut élevé au ciel, supportant ainsi le péché d’Adam. Qui croirait en cela serait sauvé de ses péchés, et qui ne croirait pas serait certainement damné. Or ce dogme du péché originel, non seulement il s’oppose à la raison et à la logique, mais en outre il s’oppose à des principes et des textes importants contenus dans la Bible, comme par exemple :

1- Les pères ne seront pas mis à mort pour les fils (Dt 24, 16).

2- Chacun meurt pour ses propres péchés (Jr 31, 29-30).

3- Celui qui a péché, c’est lui qui mourra (Éz 18, 20).

4- Dieu accueille le repentir du pécheur (Lc 15, 10).

Par ailleurs, dans le Credo, qui est la pierre angulaire de la foi chrétienne, il est dit que le Père c’est Dieu, qui est créateur de toute chose, visibles et invisibles et que c’est par le Fils, Jésus, que tout a été fait. Or si c’est Dieu qui a tout créé, qu’a fait Jésus ? Et si c’est Jésus qui a tout fait, qu’a créé Dieu ? Voici une contradiction qui frappe les esprits ! Et comment Jésus serait-il premier, sans antécédent à son existence, bien qu’il soit pour vous Fils de Dieu ? Or le fils doit bien venir après le père. Ou bien le père et le fils sont-ils concomitants ? Et comment ? Si le Christ est Dieu lui-même, comment peut-il être en même temps fils et père ? Et si le Christ n’est pas Dieu, pourquoi porte-t-il des péchés qu’il n’a pas commis ? Tout cela n’est-il pas une injustice de la part du créateur ? N’aurait-il pas été plus juste que Dieu ressuscitât Adam pour qu’il soit crucifié et qu’il soit puni pour son péché ? Finalement, Dieu n’était-il pas capable de pardonner le péché d’Adam sans qu’on ait besoin d’avoir recours à ces drôles de fables ? Et puis quelle est la faute de l’humanité tenue captive du diable avant la crucifixion du Christ pour des choses qu’elle n’a pas commise ? Par ailleurs, si celui qui a été crucifié, Dieu, l’a été alors qu’il était innocent, comme ils disent, pourquoi criait-il et implorait-il à l’aide ? Un dieu aurait-il crié et demandé de l’aide, ne pouvant se sauver lui-même de ses ennemis et de ses opposants ?

Ensuite, pourquoi la croix mérite-t-elle une telle glorification, une telle adoration, au lieu du mépris, étant donné qu’elle est l’instrument de torture de votre dieu, comme vous le prétendez. Si vous me dites que c’est parce qu’elle a touché le corps du Christ, je vous dis que seule une croix a touché le corps du Christ. Est-ce que les millions de crucifix fabriqués aujourd’hui ont touché le corps du Christ ?

Et si le Credo, l’essence de votre foi, stipule que Dieu est mort trois jours, alors qui l’a ressuscité ? Et si le Christ avait le monde en charge, qui s’en est occupé tandis qu’il était mort ? Qui présidait au destin de l’univers ? Qui faisait vivre et mourir, qui élevait et qui abaissait ?

J’ai beaucoup de questions auxquelles on ne me répond que par la fuite, me demandant d’abdiquer de ma raison. Encore une question : est-ce que les Juifs ont crucifié le Seigneur selon sa volonté, ou contre sa volonté ? Si c’était selon sa volonté, il faudrait plutôt les remercier, parce qu’ils ont fait ce qui plaît au Seigneur ; et s’ils l’ont crucifié contre sa volonté, il faut les admirer parce qu’ils ont réussi à le battre et à être plus fort que lui, or le fort est plus digne d’adoration que le faible.

Dernière chose, le dogme de l’expiation des péchés a une influence négative sur la vie humaine. Étant donné que la foi chrétienne n’impose rien aux hommes, sinon de croire que Dieu a envoyé son fils sur cette terre pour qu’il soit crucifié et qu’il meure en expiation de leurs péchés, les chrétiens bénéficient de cette victoire, agréent Dieu et entrent au paradis. Bien plus, tout ce qui est arrivé au fils de Dieu le fut pour l’expiation des péchés passés, présents et futurs. Les chrétiens ne se demandent plus alors la cause de ce que vivent leurs sociétés : augmentation de la criminalité, des viols, des vols, de l’alcoolisme, sans parler des autres péchés. Le Christ n’est-il pas mort pour leur expiation ? Tout cela est déjà expié et effacé, alors pourquoi arrêter ceux qui désobéissent ? Dis-moi pourquoi les criminels sont parfois exécutés, emprisonnés et punis de diverses manières si à vos yeux leurs péchés ont déjà été expiés et pardonnés par le sang versé du Christ ? N’est-ce pas une contradiction flagrante ?

Après tous ces mythes, les chrétiens ont implicitement démenti la crucifixion dans les Évangiles lorsqu’ils ont tenu un concile en 1950 lors duquel ils ont innocenté les Juifs du sang du Christ, alors même que les Évangiles racontaient qu’ils l’avaient livré ! Penses-tu que quiconque ait causé du tort au christianisme plus que les conciles ? Quelle contradiction plus grande encore trouveras-tu que celle-ci : il est tout-puissant et incapable de se protéger lui-même ? Toutes ces contradictions n’ont d’autre sens que ceci : ce n’est pas le chemin du Seigneur, et ce pour une bonne raison : tout ceci s’oppose à l’enseignement du Christ, auquel nous, musulmans, nous croyons, parce qu’il est impossible au Christ de dire des choses contradictoires, lui qui est fidèle en tout ce qu’il dit.

source
avatar
Calculette

Féminin Filloniste
Nombre de messages : 4487

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme Re: Le christianisme expliqué aux musulmans

Message par Calculette le Sam 15 Juin - 12:43

Lire Les chrétiens expliqués aux "petitsmouslims" (sic) http://revolte.exprimetoi.com/t1736-les-chretiens-expliques-aux-petitmouslims#6304
avatar
Calculette

Féminin Filloniste
Nombre de messages : 4487

http://revolte.exprimetoi.com

Revenir en haut Aller en bas

Christianisme reponse à Mahmoud

Message par Breizh le Jeu 24 Oct - 23:20

Bonjour,

j'ai trouvé intéressants vos questionnements et me proposent d'y répondre d'après ce qui est, selon moi, le christianisme, en répondant, paragraphe par paragraphe.

Les chrétiens ne croient pas dans le message de Mohammed. Ils ne croient pas que le Coran est la parole de Dieu.

Les chrétiens pensent qu'explorer la nature de Dieu aide à atténuer la souffrance de son prochain, et qu'il est donc utile de l'explorer,dès maintenant. Parce que chaque minute de souffrance humaine économisée est précieuse.

Le pêché originel est le symbole du mauvais côté de notre nature, même le meilleur chrétien, ou le meilleur musulman, commettra de mauvaises actions , prisonniers qu'il est de sa nature terrestre.
Dieu a choisi de sacrifier le meilleur d'entre nous, son fils, pour nous faire connaître les conséquences de notre méchanceté. Jésus Christ, qui était le meilleur des hommes, et le fils de Dieu, est mort à cause de la méchanceté des hommes. Il a fait cela pour laver l'humanité de ses pêchés passés. 
Ceci doit nous rappeler la chose suivante: quel que soit le moment de notre vie où nous rencontrons Jesus et le Dieu vivant, nous avons une chance, si nous renonçons au pêché et à la méchanceté, d'être nous aussi lavés de nos pêchés, et d'avoir notre place au paradis.

Dieu a choisi de nous sauver parce qu'il nous aime. Jesus, malgré sa nature humaine, a également choisi de nous sauver, au prix de sa mort et de sa souffrance. Il a douté , il a imploré, été tenté par le Diable, mais n'a jamais cédé au pêché.

La croix est le symbole du sacrifice par amour du meilleur des hommes. Il rappelle aux chrétiens qu'ils sont aimés par le fils de Dieu. Les autres, non chrétiens, sont encore plus aimés.

Jesus n'est pas en charge du monde. Grâce au message de Jesus, nous devons faire de ce monde le royaume de Dieu, c'est la mission humaine, pas celle de Dieu.

Jésus ne savait pas qu'il mourrait sur la croix,   il nous a transmis un message que nous n'avons pas écouté. Alors qu'il était capable de tous les miracles, il a choisi d'être faible, le plus humble parmi les humbles, au point de laver les pieds d'une prostituée. Il a choisi de se montrer faible, comme nous, afin que nous sachions que s'il était comme nous, nous pouvions choisir d'être comme lui.

Jesus ne fixe pas un dogme de vie précis et détaillé. Il savait que les lois qui existaient au 1er siècle ne pourraient plus s'appliquer au 21ème , ou 30ème siècle. Il nous demande simplement de faire de notre mieux.
Il nous indique que nous aurons le droit au paradis, même après avoir pêché, si nous demandons SINCEREMENT pardon au jour du jugement. C'est une connaissance extraordinaire de la nature humaine: qui pourrait commettre un pêché s'il sait, au moment même où il le commet, qu'il devra en en demander SINCEREMENT pardon? personne , bien sûr...

Les juifs sont innocents de la mort du Christ, parce que tous les juifs n'ont pas demandé la crucifixion, il s'agissait seulement de certains juifs. Jésus, lui même, était juif, on ne peut pas accuser Jésus d'avoir lui même planifié sa propre crucifixion. Par cela même, nous nous rappelons que nous devons aimer les juifs comme nos frères...comme tous les autres hommes.
avatar
Breizh
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Christianisme Re: Le christianisme expliqué aux musulmans

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum